Belize : découverte d’une nouvelle espèce de requin-marteau

Belize : découverte d’une nouvelle espèce de requin-marteau

requin-marteauDes scientifiques ont pu établir l’existence d’une nouvelle espèce de requin-marteau grâce à l’analyse ADN d’un spécimen trouvé au large du Belize, en Amérique centrale. Ils pensaient avoir affaire à une espèce déjà répertoriée.

La nature continue de surprendre. En effet, une nouvelle espèce de requin a récemment été découverte par des scientifiques de l’Université de Floride et du département de pêche du Belize, un petit pays d’Amérique centrale, rapporte le site maxisciences.com. Les chercheurs pensaient avoir affaire à l’espèce Sphyra tubura ou requin-marteau tiburo, mais des analyses ADN ont démontré qu’il s’agissait d’une espèce à part entière.

Un récif habité par 1 400 espèces

La découverte de cette nouvelle espèce de requin est très récente, raison pour laquelle elle n’a pas encore officiellement pu être reconnue comme telle. Elle n’a pas encore été nommée scientifiquement par la communauté scientifique. Cependant, le fait qu’elle appartient à la famille des Sphyrnidae, qui comporte dix espèces, permet d’avoir une idée sur son mode de vie.

Selon les scientifiques, la migration des requins-marteaux n’est jamais longue. Les eaux transparentes au large du Belize, bordées par des mangroves et un récif corallien, sont favorables à la reproduction de cette espèce. La région est la zone d’habitat de quelque 1 400 espèces animales et végétales, dont des tortues, des dauphins, des raies et des requins.

Les requins-marteaux devraient figurer sur la liste des espèces protégées

Nadia Bood, spécialiste des récifs au WWF-Belize, avertit qu’il est urgent que le gouvernement local mette en place des mesures pour protéger ce patrimoine naturel. Le requin-marteau tiburo, espèce présentant des similitudes avec nouvelle espèce, n’est pas en voie d’extinction, d’après l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Cette espèce de requin est encore considérée comme répandue et abondante.

« Maintenant, nous devons définir la portée de chacune de ces espèces individuellement et évaluer les menaces potentielles pour chacune d’entre elles« , a commenté Demian Chapman, le directeur de la recherche qui débouché sur la découverte de cette nouvelle espèce de requin-marteau. Selon lui, des rapports ont révélé que les petits requins-marteaux avaient pratiquement été éliminés par la pêche illégale au Brésil. Ils doivent par conséquent figurer sur la liste des espèces protégées.

(D’après LINFO.RE )

 

Cette entrée a été publiée dans Brèves, Brèves 2017, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.