Dans le sillage du Monstre du Loch Ness : Les Expéditions

C’est en 1901 que la première expédition a été organisée au Loch Ness par Sir John Murray, océanographe dont la réputation n’était plus à faire après son expédition de 4 ans autour du globe à bord du navire océanographique Challenger en 1872 dont la publication des résultats en 50 volumes s’était achevée en 1896 .

A cette époque il n’était pas encore question de Nessie, le »Monstre » du Loch Ness.

Lors de cette expédition on utilisa pour la première fois des [itg-tooltip href= »http://tooltip » tooltip-content= »<p><span style=&aquot;font-size: 10pt;&aquot;>Un thermistor est une résistance dont la résistivité varie en fonction de la température. Il y a deux types de thermistors : l’un à un coefficient de résistance de température positif, puis l’autre à un coefficient de résistance de température négatif. La résistance des thermistors à coefficient positif augmente lorsque la température augmente alors que la résistance diminue dans le cas des coefficients négatifs.</span></p> »]thermistors[/itg-tooltip] pour mesurer les températures dans un loch (lac, en gaélique écossais).
L’expédition a découvert des couches de température plus profondes que celles détectées ces dernières années.

Les opérations ont été effectuées à partir du hangar à bateaux de l’abbaye de Fort Augustus.

C’est à peu près à cette époque que l’un des moines a utilisé une combinaison de plongée pour visiter les fondations de Cherry Island, un crannog (île artificielle) fabriqué par l’homme à l’Age du Bronze, dans la Baie d’Inchnacardoch, et la seule île du loch Ness.

En 1897 Sir Murray avait commencé une étude [itg-tooltip href= »http://tooltip » tooltip-content= »<p><span style=&aquot;font-size: 10pt;&aquot;>La <strong>bathymétrie</strong> (du grec bathys, « profond » et mètre, « mesure ») est la science de la mesure des profondeurs et du <a href=&aquot;https://fr.wikipedia.org/wiki/Relief_(g%C3%A9omorphologie)&aquot;>relief</a> de l'<a href=&aquot;https://fr.wikipedia.org/wiki/Oc%C3%A9an&aquot;>océan</a> pour déterminer la <a href=&aquot;https://fr.wikipedia.org/wiki/Topographie&aquot;>topographie</a> du sol de la <a href=&aquot;https://fr.wikipedia.org/wiki/Mer&aquot;>mer</a>.</span></p> »]bathymétrique[/itg-tooltip] des lochs écossais, étude dont les résultats furent publiés en 1910.

À l’aide d’un sondeur grâce auquel la profondeur est déduite de la mesure du temps de trajet d’un signal acoustique réfléchi par le fond. une étude détaillée a été entreprise et le point le plus profond a été enregistré à 754 pieds, soit 230 mètres.

Depuis d’autres expéditions ont été montées.

Pour en apprendre plus sur Nessie, le Monstre du Loch Ness

<< Rendez-vous ici ! >>

 

Ce contenu a été publié dans Activités, conférences publiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.