ça y est ! Vous avez enfin pris votre décision ! Félicitations !


Vous avez lu quelques livres, vu des documentaires à la télé ou sur Internet et peut-être quelques films de fiction sur le Bigfoot - appelé Sasquatch au Canada - et vous vous demandez maintenant s'il existe vraiment ou si ce n'est qu'une légende, voire un canular.

Ce matin en vous levant, vous vous êtes donc décidé : vous allez partir sur les traces du Bigfoot et vous faire votre propre opinion sur la question et à votre tour tenter de découvrir des empreintes, des indices de son existence, et - qui sait ? - prendre une vidéo dont on parlera encore dans 50 ans et à laquelle votre nom sera à jamais attaché. 


Et vous êtes prêt à chercher où vous pourriez bien partir vivre votre grande aventure : Texas, Californie du Nord, Etat de Washington, Ohio, Oregon ou Colombie-Britannique? Le choix est vaste. 


C'est fait ! vous avez fait votre choix. Maintenant il faut vous équiper…

  1. D'abord choisir un matériel de camping (tente, sac de couchage, matelas pneumatique, popote pour la cuisine, réchaud) et un ou plusieurs sacs pour le transport.
  2. Un équipement "outdoor": pantalons, chaussures de randonnée, T-shirt, vêtement de pluie, etc…
  3. Ensuite du matériel de prise de vue de qualité: un caméscope ou un appareil-photo et ses batteries ainsi qu'un chargeur, un appareil de vision nocturne et une caméra thermique (évitez les entrées de gamme, si vous le pouvez). Quelques pièges optiques complèteront votre équipement de prise de vue.
  4. Un ensemble microphone + enregistreur et leurs accessoires
  5. Il vous faut enfin acheter votre billet d'avion et réserver un SUV pour la durée de votre séjour.
  6. Et n'oubliez pas votre passeport, une carte Visa (indispensable !) et du liquide dans la monnaie du pays.


 
Voilà ! vous êtes paré pour votre grande aventure, l'aventure qui vous fera entrer dans les annales de la Science ! Enfin, en théorie car…


… au fur et à mesure que vous prenez vos informations sur vos achats, vous voyez votre budget exploser et atteindre environ 15.000 €.

Oui, vous avez bien lu : 15.000 € !

Et alors vous prenez la décision de reporter votre rêve à plus tard ? 

Et plus tard c’est souvent jamais !


Comme Benoit Leurquin ci-dessous, comment pourriez-vous alors contribuer à une recherche scientifique qui fera avancer les connaissances sur l’Histoire de l’espèce humaine ?


Plus haut je vous racontais votre rêve et je vous présentais une histoire idéale dans laquelle tout se passe bien, mais imaginons maintenant que :

  • Vous ne savez sans doute pas où prospecter : le territoire est tellement vaste (par exemple : la Colombie Britannique, patrie du Bigfoot, fait 2,5 fois la superficie de la France, avec 63% de forêts)
  • En outre vous risquez de vous perdre dans les immenses forêts nord-américaines avec un réel risque pour votre santé, voire votre vie.
  • Ensuite vous avez de grandes chances de revenir bredouille après des jours et des jours de prospection à travers montagnes et forêts
  • Et pour finir il vaut mieux connaître l’anglais et ce n’est, hélas !, pas votre point fort. (Même si le français est la 2e langue officielle au Canada, elle est minoritaire en Colombie Britannique).


Bon ! vous allez maintenant trouver une solution pour surmonter ces obstacles…


Vous contactez donc une agence de voyage-nature qui organisera votre voyage de A à Z et vous fournira même un guide qui connaît la région où vous voulez vous rendre.


Mais vous vous rendez compte qu’il y a quand même quelques inconvénients :


  • Quand vous dites à l’agent de voyage que vous voulez partir sur les traces du Bigfoot, il vous regarde avec un air goguenard et…
  • Non, il ne propose pas de programme consacré au Bigfoot, mais par contre il a un autre programme accompagné à vous proposer : les grands mammifères au tarif de 5450 €/pers pour une semaine.
  • Bien sûr, le matériel de prise de vue est à votre charge.

Ce n’est bien sûr pas ce que vous cherchez et surtout vous ne désirez pas entrer dans des circuits organisés, genre safari au Kenya, où vous seriez 20 personnes à vouloir prendre la même photo du même lion.


Et si vous pouviez réaliser votre rêve à moindre coût, seriez-vous intéressé ?

Maintenant imaginez que vous partiez avec …


   un guide-nature breveté... 

  • qui a déjà plusieurs années de recherche sur le Bigfoot à son actif,
  • qui a trouvé des indices à plusieurs reprises et donc ne vous rira pas au nez lorsque vous lui parlerez de votre rêve,
  • qui connaît donc la région où il vous emmènera,
  •  qui, de plus est, possède déjà le matériel dont vous avez besoin et qui peut le mettre à votre disposition.
  • Et, cerise sur le gâteau, qui sera secondé par un spécialiste de la survie et de l’orientation qui aussi vous enseignera comment vous débrouiller en milieu naturel, et bien d’autres choses.


Imaginez encore que …


  • vous rejoigniez un groupe de 8 personnes maximum, toutes motivées à ramener des preuves de l’existence du Bigfoot !, des personnes qui - comme vous - ont quelques connaissances sur le Sasquatch, de quoi passer des veillées passionnantes d’échanges autour d’un feu de camp.
  • vous receviez une formation de terrain sur le Bigfoot et sur les autres animaux de la faune d’Amérique du Nord
  • vous puissiez croiser d’autres animaux : ours noirs, pigargues à tête blanche (le fameux aigle américain), cerfs wapiti, cerfs mulets et peut-être un puma ou un loup (plus discrets)


Eh bien ! c’est possible !


Que diriez-vous de nous accompagner en mai 2021 en Colombie-Britannique (Canada) pour 2 semaines (et non une seule semaine comme vous le proposait l’agence de voyage-nature !) dans ce que j’ai appelé le « SasquatchSafari » (en un mot !) ?

Deux semaines sur les traces du Bigfoot/Sasquatch, c’est ce que je vous propose, 14 jours dans les régions sauvages de l’île de Vancouver, en vrais aventuriers, car, non !, ce ne sera pas une visite au zoo.


Quelles seront nos activités durant l’expédition ? 


  • Nous rechercherons les indices de présence (constructions diverses, empreintes de pieds, etc...).
  • Nous tenterons surtout de ramener des éléments concrets scientifiquement analysables (moulages, enregistrements, photos, films, ...), si la chance nous sourit.
  • Nous ferons des relevés systématiques des indices et essayerons de comprendre leur signification
  • Nous organiserons des affûts nocturnes
  • Nous essayerons d’entrer en contact avec des Bigfoots s’ils marquent leur présence
  • Vous aurez aussi une formation pratique sur la survie dans la nature (orientation, plantes comestibles, allumer un feu sans allumettes, etc..).


Attention ! Nous ne prendrons que 8 participants au maximum.


  • En effet pour des raisons de logistique mais surtout pour mettre toutes les chances de notre côté de se faire approcher par un ou plusieurs Bigfoots nous ne prendrons qu'un nombre limité de participants.
  • En effet un nombre supérieur de participants pourrait effrayer les Bigfoots qui sont des êtres très timides : nous l'avons vérifié en 2008 : nous avons été approchés de très près lorsque nous étions 5, mais quand nous sommes passés à 9 nous n'avons plus eu aucune manifestation proche !


Votre participation aidera à la création future d’un Centre de recherche permanent tel qu’il en existe en Afrique sur l’étude et la protection les chimpanzés


  • Ce centre est un des objectifs à terme de ces expéditions. Il accueillera des chercheurs, des volontaires et des étudiants.
  • Parallèlement à ces propres expéditions, dans l’avenir le Centre pourra parrainer, soutenir, initier et fournir des données complètes ou une assistance technique à toute université, institution, fondation, organisation ou particulier légitimement intéressés par la recherche des espèces non identifiées.
  • Un objectif essentiel de cette expédition est de mettre en scène le rôle que l'entreprise privée - et les citoyens privés - peuvent jouer dans la découverte et l’étude d’espèces non identifiées.
  • Démontrer l’existence sans aucune équivoque du Bigfoot grâce à du matériel technologique performant.
  • Le Centre contribuera à une prise de conscience de la nécessité de protéger la Nature et sa biodiversité, car, en effet, certaines de ces espèces qui restent à identifier risquent de disparaître avant leur découverte, mais pour d’autres censées avoir disparues, nous pourrions avoir une seconde chance - la dernière ! -  de ne pas répéter les erreurs du passé.
  • Le Centre sera un complément tangible et efficace aux actions d’ONG comme le WWF, de l’UICN ou de Greenpeace.


Et quel est le tarif de votre aventure extraordinaire ?


  • Souvenez-vous ! je vous parlais plus haut d’un tarif de plus de 5000 € pour seulement une semaine que proposent les agences de voyage-nature.
  • Je vous parlais aussi de ce que vous devriez investir pour vous équiper valablement si vous voulez mettre de votre côté toutes les chances de ramener des preuves de l’existence du Bigfoot, soit dans les 15.000 €
  • Faites la somme du coût du voyage organisé par une agence de voyage-nature ainsi que de votre équipement : 20.000 €
  • Je vous propose un coût beaucoup moins élevé pour 2 semaines d’aventure authentique, et la mise à votre disposition de tout le matériel nécessaire.
  • Vous serez encadré par des professionnels qui outre la gestion du camp vous assureront une formation sur le terrain en survie douce, en repérage d’indices et lecture de traces, en prélèvements de preuves, etc...
  • Vous pourrez prendre des photos dans l’obscurité totale grâce aux appareils de vision nocturne qui seront mis à votre disposition (appareils de vision nocturne, caméras thermiques, enregistreurs, etc..) et repérer l’approche du camp par des animaux, y compris d’éventuels Bigfoots. Bien sûr vous pouvez amener vos propres appareils photos.   .
  • Vous participerez à ce qui pourrait être une découverte scientifique majeure.
  • A la fin de votre séjour vous aurez acquis assez d’expérience et de connaissances pour vous faire votre propre opinion sur l’existence du Bigfoot.


Maintenant laissez-moi vous conter ici l’une ou l’autre aventure que j’ai vécue lors d’une de mes précédentes expéditions


En septembre 2006, je me suis rendu en Colombie Britannique pour rendre visite à un ami, Scott, que j’avais rencontré en Norvège quelques années plus tôt.

Une après-midi Scott et moi nous nous rendons au "Deer Lake" dans le Sasquatch Provincial Park, lac qui est plutôt un grand étang qu'un lac.

La plage de son extrémité nord est accessible aisément par la route et est équipée pour recevoir visiteurs et campeurs. Seules les activités non bruyantes sont autorisées sur l'étendue d'eau : pas question de jet-skis ou de bateau à moteur.

Le lac est encaissé entre de hautes montagnes couvertes de forêts de feuillus et de conifères.

Nous décidons, Scott et moi, de faire le tour du lac par la droite, en empruntant un "sentier de chèvres", le long du flanc d'une des collines boisées, et de rejoindre ainsi la petite plage à l'extrémité sud du lac : il n'y a pas d'autre moyen d'y accéder si ce n'est par le lac lui-même ou en empruntant la zone marécageuse qui borde le lac sur sa rive gauche.

Entre la petite plage et le pied de la colline il y a une petite roselière. J'y trouve enfoncée dans le sol imbibé une empreinte d'assez grande taille, mais trop imprécise pour une identification certaine.

 Sur la bande de sable gris qui forme la plage une quantité impressionnante d'empreintes de pieds nus d'enfants.

 Pieds d'enfants humains ou sasquatchs....ou les deux ? 

Mais je les examine et je suis surtout intrigué par une empreinte se dirigeant vers la forêt et une autre y revenant vers la plage sur la berge sableuse d'un filet d'eau qui s'écoule de la forêt vers le lac.

J'appelle Scott pour avoir son avis sur ces petites empreintes. Pour lui, ce sont des empreintes d'enfants humains...J'ai un doute et je les filme malgré tout. Je regrette que nous n'ayons pas de plâtre avec nous.

Soudain, Scott avise une sorte de trouée dans les "Skunk Cabbages" (Symplocarpus foetidus) ou Swamp lantern ou encore choux puants, plantes aux feuilles géantes de la famille des aruns, comme si un gros animal était passé par là.


Empreinte attribuée à un jeune Sasquatch (Photo E. JOYE)


Nous nous hissons sur la berge et suivons la percée pendant quelques mètres jusqu'à un autre filet d'eau qui coule parallèlement au premier.

Au moment de sauter de la berge sur le sable de la plage mon regard se porte sur la droite et là sur le sable gris j'aperçois la plus belle empreinte de pied droit qu'il m'aurait jamais été donné de rêver.

Il est 14h30.

Sa taille est gigantesque (elle mesure 47 x 23 cm) et elle est parfaite. Son talon est profondément enfoncé dans le sable gris et ses cinq orteils parfaitement distincts pointent dans ma direction.

Je tire Scott par la manche, qui n'en croit pas ses yeux non plus. Il semblerait que nous ayons trouvé l'auteur de la coulée que nous venons de suivre.

Nous n'avons pas de plâtre, comme je l'ai dit, et en attendant de revenir le lendemain avec du matériel, il nous faut la protéger. Nous la couvrons de feuilles de "Skunk Cabbage".

Nous ne trouvons aucune autre empreinte sur le sable, sauf qu'à quelques mètres je découvre un fruit, comestible, de "Skunk Cabbage", sorte de carotte de maïs verte; il n'y en a pas d'autres. Tous les "Skunk Cabbages" de l'endroit sont de plus piétinés. L'auteur de l'empreinte est-il venu faire sa récolte ?

Je pars explorer un peu plus avant cette zone à la recherche d'autres indices, mais la forêt est marécageuse et touffue.

Je ne crois pas que dans nos pays européens on puisse trouver une telle jungle.

Le lendemain, après nous être procurés du plâtre et avoir pris avec nous du matériel (mètres, appareils photos, caméras) nous revenons sur le lieu de notre découverte.

Ouf ! Tout est resté en place. Nous commençons notre travail de relevés.

Avant de faire le moulage, nous filmons et prenons le maximum de mesures ainsi nous trouvons une longueur talon-gros orteil (qui est le plus long) de 47 cm, pour une largeur de 23 cm.

Un rapide calcul (longueur du pied x 7) nous indiquerait un individu de 3m29 de haut, mais la largeur du pied réduit sans doute sa taille à +- 2,60 m environ.



Comme nous ne prenons que 8 personnes, réservez maintenant votre candidature pour cette aventure extraordinaire qui pourrait changer votre vie !


Pour connaître le tarif exact de Votre Aventure Extraordinaire et poser votre candidature, sans engagement, appelez-moi sur Messenger, Skype (si vous vivez en Belgique laissez-moi votre numéro de téléphone) et je vous rappellerai dans les 48h.


voici les Bonus que je vous offre si votre participation à ce SasquatchSafari est validée suite à notre discussion !


1e  Bonus : vous recevrez une entrée gratuite à la prochaine édition des Rencontres Européennes de Cryptozoologie 

2e Bonus : vous recevrez un dvd-souvenir de votre aventure, que vous pourrez montrer fièrement à vos amis et leur dire «j’y étais ! », surtout si vous leur montrez les découvertes

3e Bonus une réduction de 10 % sur votre participation au prochain SasquatchSafari en 2022

4e  Bonus : une réduction de 10 % sur l'inscription de la 2e personne qui vous accompagnera au SasquatchSafari 2021 

5e Bonus : un équipement de camping complet (tente, matelas pneumatique, sac de couchage, assiette, gobelet et couverts) si vous n'en avez pas

6e Bonus : si la situation sanitaire l'exige nous reporterons sans frais votre inscription au prochain départ possible..
 
 

Ah oui ! J'allais oublier ! 

Les dates (prévues !) de votre Aventure Extraordinaire ! 


17 mai au 31 mai 2021 


(Si en raison du covid-19 nous ne pouvons partir à ces dates, nous reporterons à fin août-début septembre 2021 ou dès que la situation sera possible pour voyager au Canada)


ET SI VOUS VIVIEZ VOTRE AVENTURE EXTRAORDINAIRE ?

Partir sur la piste du Sasquatch/Bigfoot !!!



Au sujet de vos guides-accompagnateurs

Eric JOYE


Eric JOYE est né en 1960 à Bruxelles. 

Après un diplôme en sciences sociales il obtient un brevet de guide-nature et suit une formation de guide-accompagnateur en randonnée. 

Il a participé à plusieurs expéditions en Europe, Afrique et Amérique du Nord. 

Son sujet d’étude de prédilection est le Bigfoot nord-américain qu'il étudie sur le terrain depuis 2005. 


Il est intarissable sur les aventures qu'il a vécues durant toutes ces années au contact de la faune nord-américaine et...du Bigfoot ou Sasquatch.


empreinte de pied d'enfant Bigfoot.















Thierry BRIEVEN



Né en 1970, Thierry BRIEVEN est militaire de carrière. Il est aussi formateur pour l'obtention du brevet de guide-accompagnateur en randonnée : sa spécialité y est l'orientation et la survie.

Lors de votre Aventure Extraordinaire il vous apprendra à vous orienter dans la nature et à vous y débrouiller. 
Il gérera également le second camp que nous avons l'intention de créer à quelques kms du premier afin de doubler nos chances de rencontres avec un Sasquatch et de croiser les données recueillies afin d'évaluer notamment la taille du groupe occupant l'endroit.

Témoignages de Participants


Je suis parti 5 fois avec l’ABEPAR et Eric JOYE en expéditions Sasquatchs aux USA et au Canada.

Ils acceptent tout le monde même les sceptiques et pourquoi pas ceux qui n’y croient pas du tout. Le tout est de mener un petit groupe convivial où chaque personne y fait son "boulot" du jour.

Personnellement j’étais assez sceptique sur l’existence du Bigfoot/Sasquatch, surtout dans un pays aussi peuplé que l’Amérique, où l’on s’imagine que chaque cm² de terrain a été exploré, que l’on connaît tous les animaux, etc.… Je me suis rendu compte que ce n’est pas du tout le cas : j’y ai vu des zones immenses où personne ne met jamais les pieds.

Question Bigfoot / Sasquatch, je ne l'ai pas vu mais par contre j'ai chaque jour / soir entendu des cris ou des bruits attribués au Bigfoot (est-ce vraiment lui? Je ne sais pas), j'ai découvert des empreintes de pas, des "huttes" et des arbres pliés, des croix faites avec des branches ou des troncs… Il se passe effectivement des choses dans cette forêt mais quoi? Mais je ne vois pas vraiment, à part le Bigfoot, qui a pu faire tout ça.

Voir des animaux, de beaux pays, rencontrer des gens (les locaux mais aussi les personnes avec qui je participe à l'expédition), voyager… J'adore ça!


Benoit LEURQUIN 

(Bruxelles - Belgique)