Sasquatch 2013 (dernière partie) : le retour

Sasquatch 2013 (dernière partie) : le retour

Voici enfin le dernier chapitre de l’expédition Sasquatch 2013. Je sais que vous l’attendiez depuis longtemps.

Si vous le désirez, vous pouvez relire auparavant les autres chapitres dont vous trouverez les liens à la fin de cet article.

Donc….

Jeudi 26 septembre

La pluie s’est remise à tomber de plus belle me forçant à rester dans ma chambre toute la journée. Impossible de sortir en forêt, surtout avec une voiture qui n’a rien d’un 4×4 et qui limite mes possibilités d’investigation.

Vendredi 27 septembre

Il pleut toujours autant, mais je décide quand même de tenter une sortie.

Je prends la voiture de location et me rends dans la zone où j’ai filmé l’ours. Je me gare en forêt à l’entrée d’un sentier, mais il pleut toujours à verse. Cela ne me m’encourage pas à faire une sortie. Je passe deux heures en planque dans la voiture, bien inutilement, avant de rentrer au motel et de remettre le véhicule de location.

Entretemps, rentrant en Europe après 2 semaines pluvieuses et infructueuses mes collègues Philippe Coudray et Léon Brenig m’apprennent qu’ils me prendront au passage pour m’amener à l’aéroport où se trouve l’agence de location de voiture. Je peux donc profiter de leur véhicule et de leur compagnie. J’avoue que de voir des amis me permet de faire retomber la tension de ces derniers jours en moi.

Mais je ne suis pas sorti de mes problèmes.

A l’agence de location, ma carte Visa refuse de fonctionner et je me trouve dans l’impossibilité de relouer à nouveau un véhicule.

Je n’ai pas d’autre solution que de rentrer en bus au motel, mais le bus part du centre-ville. Il est 16h30 et je n’ai que 40 min pour y arriver !

Je salue rapidement mes amis Léon et Philippe et saute dans un taxi. Par chance, nous arriverons juste à temps pour le départ du bus. J’achète mon billet et m’enfourne dans le bus. Plus de 2 heures de route avant d’arriver au motel sous une pluie tropicale.

Samedi 28 septembre

Aujourd’hui, il fait un peu meilleur et je décide de rendre visite à Rob au camping, Rob que je n’ai plus vu depuis 4 ans. Mais je ne sais pas s’il se trouve encore au camp, car lorsque je l’ai visité il y a quelques jours avec les jumeaux, le cadenas était mis et la barrière fermait le chemin d’accès aux véhicules.

Comme je n’ai plus de véhicule pour le moment, je prends le bus urbain qui m’amène à une quelque 5 km du camp, sont terminus. Je fais le reste à pied. Heureusement il ne pleut pas.

J’ai la chance d’arriver au camp au moment où Rob et son fils Thomas se préparent à le quitter : on est bien en fin de saison et le terrain de camping s’endormira jusqu’au printemps prochain.

Echange de nouvelles puis ils me ramènent au motel avant de continuer leur route.

Les jours suivants il va continuer à pleuvoir.

Je dois prendre une décision :  soit je continue à subir les aléa du climat et à dépenser de l’argent en chambre de motel, soit je décide de rentrer en Europe.

Je fais

Au bout de 2 semaines pendant lesquelles il n’a pas arrêté de pleuvoir à verse et donc dans l’impossibilité de descendre en forêt et encore moins de rester y camper, je décide de changer mon billet d’avion et de rentrer, ça me coûtera moins cher que de rester au motel au vu de ce que la météo locale nous promet pour la semaine suivante.

Après bien des difficultés pour y arriver, surtout en raison du décalage horaire, je parviens à changer mon billet d’avion pour un vol qui partira dans une semaine. Donc je rentrerai une semaine plus tôt que prévu après un petit arrêt d’une journée et d’une nuit chez mon ami Paul Leblond…

Entre les problèmes administratifs et d’organisation suite à l’accident et au temps pourri, cette entreprise fut un désastre. Mais cela fait partie de toute aventure.

En tout cas, terminé pour moi de retourner en automne ! La prochaine aura lieu au printemps, après le colloque annuel.

Cette entrée a été publiée dans Activités, Expéditions, Sasquatch Expeditions, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.