Quoi de neuf sur la Planète Crypto? Articles et nouvelles espèces

Quoi de neuf sur la Planète Crypto? Articles et nouvelles espèces

Bigfoot sur le site de National Geographic

Tout d’abord une première :  le site National Geographic France publie actuellement un article que concernant le Bigfoot nord-américain, article écrit par l’ethnologue canadienne Mireille Thibault.
Le fait qu’une aussi prestigieuse revue publie un article sur un sujet aussi controversé dans les milieux scientifiques est une preuve que les mentalités changent… Continuer la lecture

Publié dans Brèves 2018 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Quoi de neuf sur la Planète Crypto ? Hybridation et nouvelle méthode

Quoi de neuf sur la Planète Crypto ? Hybridation et nouvelle méthode

Aujourd’hui j’ai trouvé deux information qui interrogent directement la cryptozoologie. La première concerne l »hybridation entre espèces.

Découverte d’un oiseau né de l’hybridation de 3 espèces différentes. Nous n’avons jamais rien vu de similaire auparavant

(d’après Stéphanie Schmidt)

Des scientifiques ont découvert un parulidé inhabituel en Pennsylvanie : l’oiseau recèle un incroyable secret génétique. Il est l’hybride non pas de deux, mais de trois espèces d’oiseaux différentes. Sa mère était un hybride de deux parulines, et son père était une paruline d’un troisième genre, totalement différent.

Photo d'une paruline de Brewster

Paruline de Brewster

Il faut savoir que les hybridations d’oiseaux ne sont pas rares.
Après tout, la paruline de Brewster {ci-contre) est connue depuis 1874 et il est bien connu que l’hybridation puisse conduire au développement de nouvelles espèces. Mais généralement, il n’y a que deux espèces impliquées dans une hybridation.

 

Continuer la lecture

Publié dans Brèves 2018 | Marqué avec | Laisser un commentaire

Sur les traces de l’Almasty dans le Caucase, avec Jean-Louis Maurette

Sur les traces de l’Almasty dans le Caucase, avec Jean-Louis Maurette

Ce lundi 3 décembre 2018 à 20 h (heure de Paris), nous vous proposons de vous joindre à nous pour une interview virtuelle (Wébinaire) GRATUITE sur les traces de l’Almasty, l’Homme Sauvage et Velu du Caucase, avec Jean-Louis Maurette.

A la suite de Marie-Jeanne Koffmann, Jean-Louis Maurette part chaque année dans le Caucase dans l’espoir d’accumuler de nouvelles preuves de l’existence d’une espèce d’hominidé non-identifiée.

Est-ce un Homme de Néanderthal, un Homo erectus, un Homo georgicus, un Homo denisovensis  ou une espèce totalement inconnue? Nul ne peut encore le dire aujourd’hui.

Durant l’interview vous pourrez lui poser des questions.

Oui, je m’inscris ICI!

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Crypto-culture : Yéti et Compagnie (alias Small Foot)

Crypto-culture : Yéti et Compagnie (alias Smallfoot)

Yéti & Compagnie : Affiche
Mardi 13 novembre, 16h40. Je pénètre dans la salle de cinéma où l’on projette le dessin animé américain Yéti et Compagnie, je suis seul. Serai-je le seul spectateur dans cette salle de plus de 200 places? Non, bientôt une petite dizaine de personnes, adultes et enfants, vient me rejoindre. On ne sera pas plus de 10-12, ce que j’apprécie.

Continuer la lecture

Publié dans Brèves 2018 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La découverte du tapir d’Asie dans Espèces (décembre 2018)

La découverte du tapir d’Asie dans Espèces (décembre 2018)

Dans le magazine trimestriel Espèces n°30 (décembre 2018 à février 2019), Michel Raynal analyse l’histoire de la découverte du tapir d’Asie.

Décrit sous le nom de Tapirus indicus par Desmarest en 1819, ce tapir asiatique au pelage noir et blanc caractéristique aurait pu être découvert beaucoup plus tôt, des informations précises sur son aspect et ses mœurs ayant été rapportés longtemps auparavant.

En particulier, l’article étudie un dessin remarquable de cet animal, que l’on doit à un Hollandais anonyme au début du dix-huitième siècle, plus de 100 ans avant la description scientifique de l’espèce.

    On peut même y voir à l’œuvre la première utilisation de techniques cryptozoologiques qui seront souvent reprises ensuite dans bien d’autres dossiers : appel à témoins, recherches bibliographiques, repères iconographiques montrés aux témoins — un siècle et demi avant que Bernard Heuvelmans en développe le concept. En ce sens, on peut considérer la découverte du tapir d’Asie comme la première victoire de la cryptozoologie !

Citons la conclusion de l’article :

« – contrairement à l’affirmation de Cuvier en 1812 qu’il y a « peu d’espérance de découvrir de nouvelles espèces de grands quadrupèdes » – comprendre “mammifères” –, la preuve est faite qu’il en reste encore à découvrir : c’est encore le cas de nos jours, comme le montrent le pécari du Gran Chaco (1975), le saola (1993) ou le petit tapir  noir (2013) ;
« – ces “grands mammifères” étaient déjà connus des autochtones qui leur donnaient un nom local ;
« – leur aspect et leurs affinités zoologiques peuvent être définis avec une précision suffisante, à l’issue d’une analyse des données disponibles avant même l’obtention d’un spécimen type ;
« – le processus de découverte s’étend sur des décennies, voire des siècles et, en s’appuyant sur le savoir des populations locales, on peut accélérer la “découverte” de ces animaux. »

Justement nous sommes occupés à régler les problèmes techniques autour de la mise en ligne de notre 1er Colloque Européen Virtuel de Cryptozoologie où on pourra retrouver la conférence que Michel Raynal a donnée sur le sujet. Nous vous avertirons lorsque ce sera réglé.

 

Publié dans Brèves, Brèves 2018 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

En cherchant des brochures…

En cherchant des brochures…

En cherchant des brochures sur la faune et la flore de Wallonie sur le portail officiel de la Région Wallonne pour une promenade forestière d’automne que je guide samedi prochain, je suis tombé sur un communiqué de presse concernant la situation du loup en Wallonie (Belgique).
Il est bon de rappeler qu’aucune voix ne s’élève en Belgique contre son retour.

Le loup est en Wallonie… depuis 2016 !

Le loup observé dans les Hautes Fagnes fin juin 2018 ne serait pas le premier individu à avoir passé la frontière wallonne. En effet, des analyses génétiques effectuées sur d’anciens échantillons ont révélé la présence d’un autre loup en 2016, déjà.

Communiqué de presse du Ministre Collin- Ministre du Gouvernement wallon Agriculture – Nature – Forêt Ruralité – Tourisme Patrimoine

Le loup de retour en Wallonie depuis 2016 !

En juillet dernier, le Ministre wallon de la Nature, René COLLIN, dévoilait le cliché d’un loup pris fin juin 2018 dans les Fagnes, par un « piège photographique ». Un particulier a récemment eu la chance d’immortaliser sa rencontre aussi furtive que fortuite avec.le même individu.

Depuis ces clichés, le Département de la Nature et des Forêts – DNF- a pu relever différents indices de présence par l’entremise de 4 excréments suspects, de fin juillet à fin août. Le réseau loup a transmis ces déjections au laboratoire de référence pour la Wallonie (GeCoLab). Trois d’entre elles étaient exploitables et ont permis d’identifier un loup de lignée d’Europe centrale probablement en provenance d’Allemagne (haplotype W1). L’analyse plus détaillée indique qu’il s’agit des laissées d’un seul individu, suggérant qu’il n’y aurait à l’heure actuelle qu’un seul loup dans cette zone. Le sexe de l’individu n’a pas encore été testé. Ces résultats seront soumis au Consortium CE Wolf (Allemagne) qui centralise les signatures génétiques de tous les loups de cette lignée afin de les croiser avec celle découverte dans les Hautes Fagnes, ce qui permettra peut-être d’établir l’origine plus précise de cet individu.

Parallèlement, GeCoLab a analysé d’anciens échantillons ADN prélevés lors des 2 dernières années. Aucun n’était exploitable à l’exception d’échantillons de salive prélevés sur des carcasses de mouton à Samrée (La Roche-en-Ardenne) retrouvées en août et octobre 2016. L’analyse a mis en évidence des traces ADN d’un loup de même lignée (haplotype W1). Cet individu est par ailleurs différent de celui présent dans les Hautes-Fagnes sur base de l’analyse des microsatellites.

Ceci suggère donc qu’un loup était déjà présent en 2016 en Wallonie et qu’un second loup est arrivé en 2018. A l’heure actuelle plus aucun cas suspect n’a été mis en évidence depuis mars 2018 et le cas de Bérismenil. Un réseau de pièges photographiques est en place dans cette région depuis le printemps et sera donc maintenu.

Pour rappel, en mai 2017, le Ministre wallon de la Nature, René COLLIN, a mis en place, le Réseau Loup. Ce dernier est coordonné par le Service public de Wallonie (via ses Départements de l’Étude du Milieu Naturel et Agricole (DEMNA) et de la Nature et des Forêts (DNF)). Il implique également des partenaires externes comme la Faculté des Sciences vétérinaires de l’ULg, des personnes issues des milieux naturalistes, des représentants de la chasse et des représentants des éleveurs ovins-caprins.

Les missions du Réseau sont :

  • La détection et l’analyse d’indices de présence.
  • L’application des procédures standardisées (notamment en cas d’attaque d’ovins ou caprins) pour la collecte et la validation des données.
  • La centralisation des données et la validation au niveau du SPW (DEMNA).
  • L’échange d’informations pertinentes, d’expériences,… avec les régions et pays voisins.

A titre préventif, l’arrêté du 08 octobre 1998 relatif à l’indemnisation des dommages causés par certaines espèces animales protégées a déjà été étendu aux dégâts éventuels causés par un loup.

« Le loup, rappelle René Collin, est une espèce protégée au niveau européen. Cette disposition légale permettra de prévenir des situations conflictuelles liées à des dommages occasionnés par le loup à l’élevage wallon. Par ailleurs le loup ne présente pas de danger pour la sécurité des personnes ».

Contacter le Réseau Loup

Auteur : V. Fichefet

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Quoi de neuf sur la Planète Crypto?

Quoi de neuf sur la Planète Crypto?

Animal marinAlors que nous nous débattions dans les différentes difficultés pour ne pas vous priver de colloque cette année et mettre en place un colloque virtuel malgré l’annulation de sa version en live à Dinant, la Planète Crypto a continué à tourner.

 

Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2018 | Marqué avec | Laisser un commentaire

Du Yéti au Monstre du Loch Ness

« Du Yéti au Monstre du Loch Ness »

 

Mauvaise nouvelle!

A cette date-ci, notre colloque « Du Yéti au Monstre du Loch Ness » à Dinant (Belgique) n’a enregistré qu’un faible taux d’inscriptions, peu susceptible de couvrir l’ensemble des frais engagés pour sa mise en place..

Après réflexion et calcul nous avons décidé de ne pas prendre le risque financier de maintenir le colloque Live à Dinant cette année !!!

Mais…bonne nouvelle !

Nous avons donc imaginé créer le 1er Colloque Européen de Cryptozoologie virtuel, en attendant de pouvoir remonter une version en Live l’année prochaine.

Ce 1er Colloque Virtuel de Cryptozoologie pourra permettre à plus de personnes de suivre les conférences qui y sont proposées, quel que soit l’endroit où ils vivent en Francophonie et sans devoir se déplacer, qu’ils vivent en Belgique, en France, en Suisse, au Canada….

Pour y participer, il vous suffira de vous inscrire et le 04 novembre à 14h00 (heure de Paris) (09h00, heure de Montréal) de vous trouver, bien confortablement assis, devant votre ordinateur.
Il vous restera alors à activer le lien qui vous
 sera transmis lors de votre inscription.

Ainsi où que vous soyez dans le monde vous pourrez suivre les conférences comme si vous y étiez! Enfin…presque!

Attention cependant ! La salle de conférence virtuelle ne peut accueillir que 500 participants ! Donc ne traînez pas pour réserver et être sûr d’avoir une place.

Alors….rendez-vous au colloque virtuel ?

Inscrivez-vous ICI !!!!

Publié dans Activités, Colloques | Marqué avec , | Laisser un commentaire

De nouvelles découvertes zoologiques fantastiques sont-elles encore possibles ?

De nouvelles découvertes zoologiques fantastiques sont-elles encore possibles ?

Serpent_de_Mer_British_Banner_1859_2Mercredi 17 octobre nous organiserons à 19 h notre premier wébinaire (conférence virtuelle), intitulé « De nouvelles découvertes zoologiques fantastiques sont-elles encore possibles ?« 

Dans cette conférence GRATUITE nous rappellerons dans un premier temps ce qu’est la cryptozoologie et verrons ensuite si au 21e siècle il y a encore moyen de faire de formidables découvertes animalières

Donc une conférence à ne pas manquer!

Attention! il n’y a que 500 places disponibles !

TOUS au Wébinaire !!!! 

Publié dans Activités, conférences publiques | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le Tapir qui contredisait Cuvier (par Michel Raynal)

Le Tapir qui contredisait Cuvier

(par Michel Raynal)

Le tapir d’Asie a été nommé « Tapirus indicus » en 1819, à l’issue d’une course de vitesse entre les naturalistes anglais et français. L’histoire de la découverte de ce grand mammifère est remarquable en soi, mais aussi d’un point de vue cryptozoologique, un siècle et demi avant que Bernard Heuvelmans en synthétise le concept.

Des documents inédits (notamment des représentations du 18ème siècle) montrent qu’on aurait pu gagner des décennies dans la découverte de cette espèce.

Venez en apprendre plus sur cette extraordinaire découverte au Colloque « Du Yéti au Monstre du Loch Ness »!

Publié dans Activités, Colloques | Marqué avec , , | Laisser un commentaire