Sasquatch 2016 B : Les derniers jours

Sasquatch 2016 B : Les derniers jours

Lundi 29 août : la rivière

Comme prévu, j’ai décidé de tenter la descente de la rivière, les eaux étant au plus bas.

Image de prévisualisation YouTube

C’est toujours un peu stressant d’entamer une descente de falaise, même par un « sentier de chèvre » : il faut se tenir aux arbres qui poussent (attention aux troncs morts !), aux racines qui émergent et ici, et heureusement, à un câble d’acier rouillé à moitié enterré qui doit avoir certainement plus de cent ans.

Continuer la lecture

Publié dans Activités, Expéditions, Sasquatch Expeditions | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Monstre du Loch Ness : nouvelle photo !

Monstre du Loch Ness : la nouvelle photo qui donne des frissons

nessie-ou-phoqueIan Bremner, un Écossais de 58 ans, travaille dans une raffinerie de whisky. De temps en temps, il s’autorise une escapade photographique au cœur des Highlands, comme samedi 10 septembre, lorsqu’il tentait de surprendre un cerf avec son appareil.

Une fois rentré chez lui, en visionnant des photos prises au bord du Loch Ness, il a découvert qu’il avait immortalisé une tout autre créature.

Continuer la lecture

Publié dans Brèves 2016 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Sasquatch 2016 B (3e et 4e jour) : Enfin, l’installation !

Sasquatch 2016 B (3e et 4e jour) : Enfin, l’installation !

Samedi 27 août

Sasquatch 2016

Du ferry (Photo Eric JOYE)

Après une journée de voyage me voilà enfin au camp ! Rob, sa femme et sa fille, Amélia, s’y trouvent également de même que plusieurs campeurs.

J’occupe ma parcelle habituelle.

Amélia me donne un coup de main pour monter mon camp puis nous allons rejoindre ses parents qui entre-temps sont rentrés à la maison.

Je dînerai chez eux avant de rentrer au camp.

J’en profite pour contrôler si ma banque m’a répondu suite à mon message que je leur ai envoyé concernant mon problème de carte Visa.

Aucune réponse ! La chose est curieuse.

Dimanche 28 août

Lors de ce bref séjour j’ai décidé d’aller explorer la zone de l’Atelier ou Sasquatchland 2.

Me voilà sur zone !

sasquachland2Aujourd’hui le temps n’est pas des plus terribles. Il y a du vent et de brèves averses.

Je m’installe confortablement sur un tapis de mousse, un peu en hauteur mais caché par un tronc abattu et à contre-vent.

De là je peux observer une vaste portion du Sasquatchland et je ne devrais pas être (trop) visible.

Les heures passent et à part le vent, la pluie et quelques grands corbeaux qui croassent au-dessus de ma tête pas l’ombre d’un animal.

De plus ma caméra décide de me lâcher. J’ai l’habitude que le volet de fermeture de l’objectif ne se ferma plus automatiquement en période humide, mais cette fois c’est tout l’appareil qui ne répond plus. J’espère que ce n’est que momentané mais je crains le pire et de devoir le faire réparer en rentrant en Europe.

Je décide donc de quitter l’endroit et de rentrer au camp car sans caméra il ne me sert pas à grand chose de rester en planque.

Le camp s’est vidé en partie durant mon absence.

Je passe la soirée avec Rob son épouse et leur fille, ainsi que Darcy et sa famille.

Souvenez-vous, Darcy est la femme qui nous a accompagnés lors de l’affût nocturne en mai.

Elle est occupée à écrire un libre sur le Bigfoot, mais je n’ai aucune idée du niveau de son expérience sur le sujet.

Lundi 29 août

Il faut aujourd’hui que je règle le problème de ma caméra qui passera par l’achat d’un nouvel appareil : je ne peux rester sans moyen de filmer.

Je descends en ville et tout d’abord je profite pour contrôler mes mails et surtout si la banque m’a répondu. Aucune réponse : voilà qui devient inquiétant.

Je fais le plein d’essence et tire quelques billets à un distributeur.

Le tour des deux magasins d’électronique de la ville ne donne aucun résultat : ils ne vendent pas de caméscopes.

Il me faudra donc me rendre au London Drugs le plus proche, à une vingtaine de kilomètres. C’est d’ailleurs dans l’un de leurs magasins que j’ai acheté ma caméra, donc j’ai de bonnes chances de pouvoir en trouver une.

Je trouve en effet un caméscope Sony à « petit » prix.

Quel différence avec l’autre à tous niveaux ! Si j’avais dû conseiller un nouveau caméscope à quelqu’un ce n’est certainement pas celui-là, mais bon!, c’est un dépannage et il devrait faire son office.

Il est temps pour moi de retourner dans la forêt.

Je m’installe à l’affût sur un chemin forestier bloqué par des troncs d’arbres abattus.

Des écureuils se font entendre et j’en aperçois d’ailleurs un qui s’affaire beaucoup à une vingtaine de mètres devant moi.

Et puis soudain j’entends comme des knockwoods plutôt discrets provenant du côté de l’écureuil qui commence à émettre des cris d’inquiétude.

Ces coups sur les arbres (knockwoods) et la réaction du petit rongeur m’intriguent : ce ne sont pas des coups d’une puissance que j’ai rencontrée auparavant mais qui pourtant me semble plus forte que ceux des pics. Mais on parle dans la littérature que parfois le Sasquatch tente d’attirer l’attention d’un humain par de petits sons discrets. Est-ce cela qu’il se passe ?

Je décide de répondre.

Avec une pierre je lance mon premier woodknock en frappant sur le tronc de l’arbre abattu devant moi.

Une; deux, dix secondes passent mais rien.

L’écureuil qui s’agite toujours.

Puis un nouveau woodknock et je réponds une fois, deux fois. Rien comme réponse, alors que d’habitude la réponse ne se fait pas attendre.

Je vais émettre ainsi plusieurs woodknocks et il y aura des woodknocks toujours aussi faibles provenant du même endroit, mais pas vraiment en dialogue avec les miens.

Il y aura encore l’incident de quelque chose qui va se déplacer derrière ma position, mais je n’aperçois rien.

En fait, je m’attends plus à voir surgir le jeune ours aperçu en mai, et qui occupe visiblement la zone, qu’un Sasquatch.

Au bout de deux heures environ je décide d’abandonner et de retourner vers mon véhicule….

instantane-1-17-09-2016-01-31Sur mon chemin je croise quelques anfractuosités qui semblent êtres d’excellents abris hivernaux pour ours.

Il est trop tôt pour rentrer au camp et le promontoire boisé qui surplombe l’endroit où j’ai garé ma Ford Escape me tente assez, surtout que les vestiges d’un vieux chemin m’en faciliteront l’accès.

Arrivé à mi-hauteur j’entends le moteur de l’approche d’un véhicule que je verrai passer à côté du mien.

Quelques minutes plus tard il repassera dans l’autre sens. Et je me dis que tout Sasquatch a la possibilité d’observer nos activités sans être aperçu.

J’en suis là dans ma réflexion lorsque le son d’un animal qui semble d’assez bonne taille se déplaçant derrière moi se fait entendre. Ours ou Sasquatch ou… ? Impossible de savoir.

Je remonte encore un peu avant de redescendre vers ma voiture et rentrer au camp.

(A suivre)

Laissez-moi un commentaire ou posez-moi une question ci-dessous

Publié dans Activités, Expéditions, Sasquatch Expeditions | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Sasquatch 2016 B (2e jour) : En route pour l’île de Vancouver

Sasquatch 2016 B (2e jour) : En route pour l’île de Vancouver

Vers Victoria

En route pour Victoria

26-08 : Après une bonne nuit, j’ai été réveillé par les cris de la chouette rayée (Strix varia) et de 2 grands corbeaux (Corvus corax).

Un petit-déjeuner « à l’anglaise » et me voilà en route pour l’embarcadère du ferry qui me conduira vers le terminal de Victoria – à Sidney – la capitale provinciale de la Colombie Britannique !

Continuer la lecture

Publié dans Activités, Expéditions, Sasquatch Expeditions | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Sasquatch 2016 B (1er jour) : l’aventure recommence

Sasquatch 2016 B (1er jour) : l’aventure recommence

coucher de soleil 2

Coucher de soleil sur le Pacifique (Photo Eric JOYE)

Jeudi 25 août : Le voyage s’est passé sans problème.

Avant le décollage le steward me demande de changer de place et il m’installe dans la rangée de 3 sièges à côté de la sortie de secours.

Comme cette rangée est inoccupée je prends possession des 3 sièges. Comme je n’ai pas de rangée de sièges devant moi, j’aurai tout le loisir d’étendre mes jambes.

Finalement ce changement est une sorte de surclassement : 3 sièges pour le prix d’un et tout le loisir d’étendre mes jambes !

Continuer la lecture

Publié dans Expéditions, Sasquatch Expeditions | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Recherches bibliographiques en cryptozoologie

Recherches bibliographiques en cryptozoologie

Par Michel Raynal

Bernard Heuvelmans

Dr Bernard Heuvelmans

Bernard Heuvelmans soulignait l’importance de la recherche bibliographique en cryptozoologie.

Avec Internet et la numérisation de millions d’ouvrages tombés dans le domaine public, le cryptozoologue dispose désormais d’outils précieux.

Parmi les bases de données disponibles (des millions d’ouvrages en version intégrale), on peut citer notamment :

Il est très fructueux d’utiliser plusieurs de ces sites pour rechercher le même document.

Par exemple, sur Google Books,  on peut faire une recherche par un mot, une phrase ; on n’a parfois là que la visualisation d’un extrait de quelques lignes, mais comme la page est précisée, on peut ensuite chercher la version intégrale sur un autre site, et aller directement à la page concernée.

Bonne recherche !

Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Bienvenue à Michel Raynal

Bienvenue à Michel Raynal

Michel RaynalMichel Raynal vient de rejoindre notre équipe de rédacteurs.

Mais qui est Michel Raynal ?

Pour les lecteurs qui n’auraient jamais entendu parler de Michel Raynal (mais il y en a-t-il encore ?), Michel est sans conteste le digne successeur de Bernard Heuvelmans dans le monde francophone de la cryptozoologie. Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Marqué avec | Laisser un commentaire

Sasquatch 2016 (Bis) : le jour J se rapproche

Sasquatch 2016 (Bis) : le jour J se rapproche

mon bagage lors de Sasquatch 2013

Mon bagage lors de « Sasquatch 2013 »

Je suis occupé à régler les dernières réservations, mais je ne sais pas encore si je me rendrai d’abord sur l’île de Vancouver ou sur ma zone d’études.

Je vérifie aussi mes instruments (caméras, GPS, appareil photo, etc…) et les recharge ou remplace leurs batteries.

Mon sac est sur le point d’être bouclé : il devrait être moins lourd qu’en mai puisque je pars moins longtemps et que beaucoup de choses ont été laissées sur place.

Ne pas oublier :

  • Passeport,
  • Assurance santé
  • Autorisation de Voyager Electronique (AVE) obligatoire depuis mars 2016 au Canada (j’ai l’autorisation jusque 2021, délivrée pour mon voyage en mai),
  • Dollars canadiens, mais ce n’est pas indispensable TOUT se paie par carte Visa
  • Cartes de débit (carte bancaire) et de crédit (Visa) ; ayant eu 2 mésaventures avec la carte Visa, j’ai appris à me blinder pour faire face à toute éventualité du côté financier.
  • Lecteur de carte bancaire est à ne pas oublier non plus, car rien n’est plus problématique que lorsque l’on vous demande de confirmer votre achat en introduisant votre carte Visa dans un lecteur…et je sais de quoi je parle !
  •  Permis de conduire : à surtout ne pas oublier !
  • Billet de train éventuel

Une réflexion, une question ? Laissez-moi un commentaire ci-dessous

Publié dans Expéditions, Sasquatch Expeditions | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les requins du Groenland pourraient vivre jusqu’à 400 ans

Les requins du Groenland pourraient vivre jusqu’à 400 ans

Les requins du Groenland pourraient vivre jusqu'à 400 ans

Un requin du Groenland dans la baie de Uummannaq au sud du Groenland, le 4 décembre 2014© GHISLAIN BARDOUT

Ce n’est pas de la cryptozoologie, mais je trouvais l’information assez étonnante que pour vous la donner ici : les requins du Groenland sont les vertébrés ayant l’espérance de vie la plus importante et peuvent atteindre l’âge de 400 ans dans les eaux froides de l’Arctique, selon une étude publiée jeudi et reprise par le site de la RTBF.

Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2016 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Un puma a été aperçu à Lomré et Cherain

Un puma a été aperçu à Lomré et Cherain

Cougar2Quatre témoignages fiables selon le bourgmestre Claude Leruse qui prend l’affaire très au sérieux.

Quatre témoins affirment avoir vu un puma dans la commune de Gouvy, dans des lieux et à des moments différents. « A la mi-juillet, vers 23 h, je circulais en jeep dans un chemin forestier, à 100 mètres des maisons du village de Lomré« , narre un villageois. « Je l’ai vu, de face, dans la lumière des phares. Cet animal, d’environ 80 centimètres de haut, avait les yeux écartés. »

A Lomré (Luxembourg belge), toujours, un habitant dit l’avoir aperçu devant son habitation.

Une agricultrice raconte qu’elle l’a entendu pousser un cri avant de s’apercevoir que six de ses poules avaient disparu.

Elle affirme que le cri était bien celui du puma.

L’animal a également été aperçu, en août, à Cherain.

Près de Montleban, un éleveur a retrouvé l’un de ses moutons égorgé dans un pré. Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2016 | Marqué avec , , | Un commentaire