Dans les entrailles d’un calmar géant

autopsie-calamar-colossal-2014Trois coeurs, des yeux de la taille d’une citrouille, d’immenses tentacules et un bec de perroquet: les scientifiques néo-zélandais ont autopsié la carcasse d’un calamar colossal remonté des profondeurs de l’Antarctique.

L’animal conservé au musée Te Papa de Wellington depuis sa capture l’an dernier au cours de l’été austral mesure environ 3,5 mètres de long et pèse 350 kilos.

Comme tous les autres spécimens de « mesonychoteuthis hamiltoni » récupérés intacts (il s’agit du second cas seulement) ou dans le ventre des grands cachalots, celui-ci est une femelle. Aucun mâle n’a en effet jamais été identifié.

Elle possède trois coeurs et une paire d’yeux d’un diamètre de 35 centimètres, probablement les plus grands yeux du règne animal jamais observés.

« Ils ont de très grands yeux et très fragiles parce qu’ils vivent dans les profondeurs de la mer. Il est très rare de voir un oeil en aussi bonne condition », s’est réjouie Kat Bolstad de l’université d’Auckland. « C’est de loin le calamar colossal le mieux conservé qu’il m’ait été donné de voir ».

L’autre spécimen intact, pêché en 2008, est aussi conservé au musée Te Papa.

Ce dernier individu avait été remonté par un navire de pêche l’an dernier dans l’océan Austral.

Pour retrouver l’article original et d’autres photos  de l’autopsie :

Yahoo News

Cette entrée a été publiée dans Brèves, Brèves 2014, Brèves Septembre 2014, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.