Une nouvelle mangouste découverte à Madagascar en 2010

Mangouste de Madagascar 2010Damien Dhondt nous a transmis une information, déjà ancienne, qui m’avait échappé.

Je l’en remercie et la retranscris ici d’après le magazine Sciences et Avenir

Une nouvelle espèce de petit mammifère carnivore de la famille des mangoustes -ou galidies- a été découvert sur l’île de Madagascar, dans la région du lac Alaotra.                  

L’animal au pelage brun a été aperçu pour la première fois nageant dans les eaux du lac en 2004 par des chercheurs d’une ONG britannique, le Durrell Wildlife Conservation Trust (DWCT), qui surveillaient une population de lémuriens très menacée, les hapalémurs du lac Alaotra.

Pour déterminer qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce, les chercheurs ont comparé les photographies du petit animal avec les spécimens d’une autre galidie, la galidie concolore (Salanoia concolor) conservés au Muséum d’histoire naturelle de Londres. Cette mangouste est la plus proche parente de la nouvelle espèce identifiée, baptisée Salanoia durrelli en hommage au naturaliste fondateur de l’association, Gerald Durell.

Des différences au niveau de la dentition, du crâne ou des pattes distinguent les deux espèces de galidies, expliquent les chercheurs du DWCT sur le site de l’ONG. Alors que la galidie concolore habite dans des forêts humides de l’Est de Madagascar, la galidie S. durelli s’est adaptée à un environnement lacustre.

Le lac d’Alaotra est entouré de marais et de rizières. La plaine du lac est un grenier à riz pour la grande île africaine mais c’est aussi une région menacée par l’augmentation de la population, la baisse des rendements agricoles et le risque d’érosion des sols. Les marais sont un écosystème fragile, qui a déjà souffert de la pollution par les pesticides ou de l’introduction d’espèces de poissons extérieures, précisent les chercheurs.

Le petit carnivore est probablement une espèce au statut fragile, comme de nombreuses autres sur cette île remarquable pour la richesse de sa biodiversité.

C.D.
Sciences et Avenir.fr
12/10/10

Cette entrée a été publiée dans Brèves, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.