300 mammifères proches de l’extinction

300 mammifères proches de l’extinction

La chasse du gibier et le commerce des produits animaliers provoque une crise globale car des centaines d’espèces sauvages sont menacées.

La chasse du gibier mène 301 espèces terrestres à l’extinction, comme le révèle la première évaluation globale sur la chasse au mammifère.

L’étude a été entreprise par 15 scientifiques en provenance des États-Unis, d’Europe, d’Afrique et d’Australie sous la direction de William J. Ripple de l’Université Organ State aux États-Unis.

La chasse au gibier est la chasse non régulée et non durable des animaux sauvages.

Parce que ces animaux jouent de nombreux rôles à différents niveaux dans la chaîne alimentaire – agent de dispersion des graines, proie – leur disparition affecte des écosystèmes entiers.

D’après le rapport, seul 2% des animaux menacés par la chasse ont des populations considérées comme stable ou en hausse. Les animaux menacés couvrent un large éventail de groupes – des chauves-souris aux chameaux – et ils sont principalement chassés pour la consommation de la viande, les produits médicinaux, l’utilisation ornementale et le commerce des animaux de compagnie.

Toutes les espèces menacées d’extinction du fait de la chasse se trouvent dans les pays en développement. Les continents ayant le plus d’espèces touchées sont l’Asie et l’Afrique et les pays ayant le plus grand nombre d’espèces menacées par la chasse sont Madagascar, l’Indonésie, les Philippines, le Brésil, la Papouasie Nouvelle-Guinée, l’Inde et la Chine.

La chasse du gibier s’est accélérée dans ces régions car des routes ont été construites jusque dans les régions reculées.

La croissance de la population humaine et des moyens de transport motorisés accessibles, ainsi que la disponibilité accrue des armes, contribuent au déclin des populations d’animaux sauvages.

Ainsi, les espèces affectées par une chasse intense sont également victimes de l’urbanisation, de la détérioration de leur habitat et de l’expansion de l’agriculture

(Pour lire la totalité de l’article : Eatglobe )

Cette entrée a été publiée dans Brèves 2016, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.