Une nouvelle espèce de mygale découverte en Colombie choque les scientifiques

Une nouvelle espèce de mygale découverte en Colombie choque les scientifiques

Par Alexandre GAYET

la-mygale-kankuamo-marquezi-nouvellement-decouverte-credits-dirk-weinmann_1018903Une équipe de scientifiques d’Uruguay et de Colombie s’est frottée à de mystérieux poils d’une #araignée encore inconnue : cette espèce nouvellement découverte sur la côte Nord de la Colombie s’est distinguée par la forme et la couleur de ses poils.

Elle fut nommée Kankuamo Marquezi en l’honneur de l’auteur colombien Gabriel Garcia Marquez et des indigènes vivant dans la région, les Kankuamo. Il s’agit d’une véritable arme fatale!

Cela peut sembler étrange de par la taille énorme de ces araignées, mais bon nombre de mygales sont encore à découvrir.

la-nouvelle-espece-de-mygale-capture-d-ecran-youtube_1018903C’est en partie dû au fait que ces tarentules savent très bien se camoufler dans les forêts vierges d’Amérique du Sud.

Elles passent aussi la grande majorité de leur temps sous terre, dans leurs petits terriers, et elles n’en sortent que pour chasser, la nuit.

Quand l’équipe de chercheurs a découvert cette nouvelle araignée géante dans le Nord de la Colombie, ce fut une grande joie pour tous les chercheurs : chaque spécimen a des spécificités qui lui sont propres et c’est toujours une grande découverte. Chez cette chère mygale, la spécificité tiens surtout aux poils, comme vous l’aurez compris. La plupart des araignées de ce type font face à leur potentiel ennemi et leur lance un bouquet de poils qui va s’implanter dans la peau et créer une réaction urticaire.

Mais la Kankuamo Marquezi ne s’abaisserait pas à viser son ennemi pour, peut-être, l’atteindre de ses poils mortels.

Non, cette mygale se prend bien moins la tête : quiconque daignerait l’approcher se verrait incarné de ses poils sur le champ. De plus, c’est la seule espèce encore connue à utiliser ces poils urticants en tant qu’attaque. Les autres araignées les utilisent principalement comme système de défense. Et ce n’est pas l’équipe de chercheurs qui nous dira le contraire.

Une mygale dotée d’étranges dents de scie

Son système de défense n’est pas la seule chose qui étonne chez cette mygale.

L’animal ne s’arrête pas là quand il s’agit d’impression le monde scientifique.

En effet, ces araignées mâles ont aussi d’étranges parties génitales couvertes de petites dents de scies au bout de leurs pattes avant.

Ceci a mené les scientifiques à se rendre compte que cet animal appartenait à un tout nouveau genre d’espèce.Ce type de mygales n’a pas de pénis.

Le sperme est transféré aux femelles grâce à ces bulbes dentelés qui fait office de sexe. Oui, ça peut faire froid dans le dos… Mais il faut savoir que c’est tout de même impressionnant, non ?

(Pour retrouver tout l’article : BlastingNews)

 

Cette entrée a été publiée dans Brèves 2016, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.