Sasquatch 2017 (Partie 11) : deux journées creuses

 Sasquatch 2017 (Partie 11) : deux journées creuses

Jeudi 18 mai

Retour au même endroit.

2 troncs pliés (Photo E. JOYE)

2 troncs pliés (Photo E. JOYE)

J’ai poussé un peu plus loin mes investigations du Sasquatchland et j’ai trouvé de nouvelles structures, notamment deux pins du même âge l’ l’un à côté de l’autre cassés tous les deux à 3, 5 m de hauteur et pliés dans la même direction.

Aucun des arbres proches n’a subi le même sort.

Je ne comprends toujours pas ce que signifie ces « jeux de mikado » et ces dégâts à la végétation. Il y a certainement une raison ou des raisons qui nous échappent. Les gorilles cassent bien des bananiers mais c’est pour se nourrir du coeur, ici rien de tout cela puisque le bananier est une herbe (comme le cocotier et le palmier) et le pin est un vrai arbre.

Tronc cassé (photo E.JOYE)

Tronc cassé (photo E.JOYE)

Je n’ai pas relevé le piège.

Je suis allé de l’autre côté de la route et là rien n’a été abimé, la forêt est totalement « normale ».

J’ai grimpé la colline jusqu’à une mise à blanc.

J’y ai trouvé deux vieux os de wapiti : une épaule avant et un autre que je ne sais identifier.

Après 7-8 heures de crapahutage en forêt je reviens claqué même si je n’ai pas fait pour autant des dizaines de km, mais marcher dans une forêt parfois touffue, enjamber des troncs d’arbres, faire des aller-retours pour trouver le meilleur passage, le plus sûr, monter et descendre des pentes, ça fatigue. Sans compter peut-être avec la pureté d’un air pratiquement pas pollué, le nombre de mousses et de lichens présents sur les arbres le prouvant.

Demain on remet ça.

Vendredi 19 mai

Rien de spécial.

Je suis retourné dans la zone, ai exploré un coin (une plantation d’aulnes) que je n’avais pas encore exploré et j’ai relevé le piège optique….que je croyais disparu (petit stress) avant de le retrouver sur une autre souche : je m’étais trompé de souche!

En fait je n’étais pas entré par la même entrée voulant prendre des photos 3D des structures, donc c’est pour cela que je ne l’ai pas trouvé d’abord.

Donc je suis ressorti du bois et revenu par l’accès que j’avais marqué (discrètement) et là j’ai retrouvé la bonne souche et mon piège.
A l’examen des fichiers, rien !!! même pas un écureuil !

Je me demande toujours pourquoi les caméras se déclenchent sans raison apparente.

Cela dit, alors que je me trouvais à l’affût dans l’aulnaie, j’ai entendu « tomber une branche »plus loin, donc je n’ai pu voir la cause de ce craquement.

Un 4X4 et deux motos pétaradantes sont passés puis repassés plus tard sur le chemin. Je ne les ai pas vus, seulement entendus. Je déteste ce genre de perturbations, surtout les motos.

J’ai tenté un appel et un ou deux coups sur le tronc d’un arbre : pas de réponses.

Voilà, c’est tout pour la journée…

Dites-moi ci-dessous si ces récits vous intéressent…ou ce que vous voulez

Cette entrée a été publiée dans Activités, Expéditions, Sasquatch Expeditions, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.