Quoi de neuf sur la Planète Crypto : Liste d’espèces de reptiles décrites entre 2006 et 2008

Asaccus nasrullahi | The Reptile Database

Asaccus nasrullahi découvert en 2006 en Iran

Il y a quelques jours j’ai trouvé sur le site de Techno-Science la liste des reptiles découverts entre 2006 et 2009, liste que je vous livre ici. On peut en dire que la liste des découvertes qui restent à faire est sans doute encore longue…..

Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Quoi de neuf sur la Planète Crypto : le garde-forestier et le sao la, une légende moderne

Voici un article datant de 2016 mais que je viens de découvrir sur le site Vietnam +.

Rappelons que le sao la est le nom local du Pseudoryx, bovidé entre la chèvre et l’antilope, qui fut découvert en 1992-93 au Vietnam. En fait les plus anciens restes connus de l’animal datent de 5 millions d’année, dans le nord de l’Inde. C’est donc ce que l’on peut improprement appeler un « fossile vivant »….

Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Quoi de neuf sur la Planète Crypto : une nouvelle sous-espèce de cacatoès noir à queue rouge découverte en Australie

Le cacatoès noir à queue rouge est un oiseau commun en Australie.

Il existe déjà cinq sous-espèces de ce cacatoès, et une sixième vient d’être découverte. Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

CryptoConférence : Texas Bigfoot Conference

Si vous passez par le Texas cet automne (on ne sait jamais !)

Image

Publié dans Activités, conférences publiques | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Quoi de neuf sur la Planète Crypto : Un retour après 10 ans d’absence !

Le guépard saharien refait sa réapparition dans l’Ahaggar, en Algérie

Plus de dix ans après son dernier signalement, le beau félin refait son apparition dans le parc culturel de l’Ahaggar, dans la wilaya de Tamanrasset. Et on sait combien l’espèce est en danger partout où elle était encore fréquente au XIXe siècle : en Afrique, en Asie et au Caucase.

C’est incontestablement une bonne nouvelle et un signe d’espoir pour la biodiversité, que tout n’est pas nécessairement perdu pour l’avenir de certaines espèces….si on leur donne leur chance de revenir sur leurs anciens territoires.

Comme le retour du loup en France dans les années 90 et son expansion à travers l’Europe – expansion qui se poursuit d’ailleurs – il y a d’autres animaux dans le monde qui reviennent là où ils avaient disparu antérieurement.

Il faudra maintenant que le guépard confirme son retour dans le parc culturel de l’Ahaggar

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Une espèce humaine archaïque aurait survécu en Chine après l’ère glaciaire

En lisant divers articles sur le net, je suis tombé sur un article sur Futura-sciences qui m’avait échappé lors de de sa sortie en décembre 2015….

Les deux faces du fémur trouvé dans la grotte du cerf rouge, dans la région du Yunnan et daté de 14.000 ans. Ses caractéristiques (sa finesse notamment) et sa taille (petite) semblent bien éloignées de l’Homme moderne qui, à cette époque, en était à l’âge de pierre. © Darren Curnoe et Ji Xueping

Les deux faces du fémur trouvé dans la grotte du cerf rouge, dans la région du Yunnan et daté de 14.000 ans. Ses caractéristiques (sa finesse notamment) et sa taille (petite) semblent bien éloignées de l’Homme moderne qui, à cette époque, en était à l’âge de pierre. © Darren Curnoe et Ji Xueping

« Dans une région isolée du sud-ouest de la Chine, un fémur humain, trouvé au milieu d’autres fossiles, semble appartenir à une espèce vraisemblablement ancienne qui aurait vécu bien avant Homo sapiens. Mais l’endroit, à Maludong, est daté de 14.000 ans seulement. Ces humains d’un autre âge auraient donc pu survivre là, alors que les Hommes modernes s’étaient déjà installés en Europe et en Asie. L’hypothèse reste à confirmer. Continuer la lecture

Publié dans Brèves 2015, Brèves décembre 2015 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

CryptoCulture : Un long métrage belge retenu parmi 3.171 films d’animation proposés à Annecy: Bigfoot Family

Un long métrage belge retenu parmi 3.171 films d'animation proposés à Annecy: Bigfoot FamilyJ’apprends aujourd’hui dans La Libre.Be  que la nouvelle réalisation de Ben Stassen fait partie des dix oeuvres en lice en compétition officielle du plus prestigieux des festivals d’animation, celui d’Annecy.

Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Quoi de neuf sur la Planète Crypto ? Surveillance accrue pour protéger le couple de loups et ses louveteaux

Noëlla

La louve Noëlla. © Agentschap Natuur en Bos

La louve Noëlla a mis bas, a confirmé dimanche la ministre flamande de l’Environnement Zuhal Demir sur la chaîne régionale TV Limburg. L’ampleur de sa portée n’est pas encore connue.
Les loups se sont multipliés ces derniers mois en Belgique, aussi bien au nord qu’au sud.

La zone de repos des loups dans le Limbourg fait l’objet d’une surveillance accrue par les forestiers afin que la louve Noëlla et ses petits puissent être protégés. « Le plus grand danger, cependant, réside dans les zones alentours. Il est également important que la louve Noëlla et le loup August restent en vie. Si le mâle disparaît, les petits n’ont aucune chance de survie », explique Jan Loos, le responsable de l’association Welkom Wolf.

La surveillance accrue des domaines militaires et de Bosland, le plus grand domaine boisé de Flandre, devrait faire en sorte que la louve Noëlla et ses petits ne meurent pas comme la louve Naya. « Les domaines du gouvernement flamand sont à présent beaucoup mieux supervisés », dit Jan Loos. « Dans les zones périphériques, en revanche, c’est le ‘Far West’ comme d’habitude. Pour ma part, cela aurait pu être évité par une interdiction totale de la chasse dans les communes de la zone surveillée ».

Pour la survie des petits, il est également essentiel que le loup August reste en vie. « Le risque pour les loups est relativement limité dans les semaines à venir, mais le mâle doit chercher de la nourriture et court le risque d’être tué tous les jours: en traversant des routes dangereuses, ou en se rendant dans des zones où des chasseurs se trouvent 24 heures sur 24. Si Noëlla doit aller à la chasse elle-même, les louveteaux sont condamnés », explique le responsable de l’ASBL.

Influence positive sur la nature

Pour l’instant, aucune image de Noëlla et des petits ne sera diffusée. « Si on montre ces images, la position des loups sera trahie. Nous devons leur donner une chance de devenir une meute, et cela peut aussi résoudre le problème des sangliers. En attendant, nous devons espérer que le loup ne se rende pas dans des zones risquées », conclut Jan Loos

Selon WWF Belgique, les loups ont une influence positive sur la nature dans notre pays. « On peut déjà le constater par le retour du corbeau à Bosland (Limbourg) qui, en tant que charognard, profite de la présence du loup », explique Pepijn T’Hooft, spécialiste du loup chez WWF Belgique. « Si nous donnons à la nature l’espace qu’elle mérite et dans le cas du loup, surtout la protection qu’il mérite, sa résilience est énorme ».

(D’après 7sur7)

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Quoi de neuf sur la Planète Crypto : Un article sur la Cryptozoologie

Quand des animaux légendaires deviennent réels : la cryptozoologie

Quand des animaux légendaires deviennent réels : la cryptozoologie…

« Ah ! un article qui parle de la cryptozoologie ! Je vais aller voir ! Surtout qu’il est publié dans Echosciences Grenoble et qu’en cette période de vaches maigres en cryptozoologie, c’est toujours bon à prendre « .

Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La biodiversité, mal connue et mal préservée

castor du Canada

Castor du Canada (Photo François Sivine)

Un article des plus intéressants sur la biodiversité et qui touche de près notre domaine d’activité vient d’être publié sur le site de Libération par Olivier Monod :

« Peu rentable, la recherche de nouvelles espèces animales et végétales souffre de manque de moyens. Si les chiffres du nombre d’espèces connues divergent selon les scientifiques, une chose est certaine : plus le temps passe, moins il y en aura à découvrir.

Continuer la lecture

Publié dans Brèves, Brèves 2020 | Marqué avec , | Laisser un commentaire