Création d’un « Yeti ParK » en Russie

Dans la Shoria, un pittoresque pays montagneux dans la région de Kemerovo en Russie, l'existence de Bigfoot a été reconnue officiellement. Une fête annuelle appelée Yeti day s’est déroulée là il y a quelques années.

Les visiteurs pourront sous peu voir le Bigfoot de leurs propres yeux et même communiquer avec lui, déclare à la Voix de la Russie l’adjoint au chef de l'administration de Sheregesh, Igor Idimeshev.

"Nous organiserons un Yéti-parc avec un musée où les preuves naturelles de l'existence du Bigfoot  seront exposées tel que des arbres-dômes tressés par le Yéti, et beaucoup d'autres choses. Nous inviterons des scientifiques pour participer à la création du musée. Et nous tiendrons aussi des conférences scientifiques consacrées au Bigfoot."

La Shoria, souvent comparée à une Suisse sibérienne pour sa nature panoramique, est située dans la partie sud de la région de Kemerovo où les Sayan et les montagnes de l’Altai se  rejoignent. La légende court que le Bigfoot a souvent été repéré là. Les autochtones l'appellent le Maître de la Taïga.

La Shoria est devenu une Mecque pour la recherche sur le Bigfoot et les journalistes. Et le Gouverneur de Kemerovo Aman Tuleyev a même promis une récompense d'un-millionde  roubles pour ceux qui trouveront et lui apporteront un "hominidé relique." "Nous prendrons le thé ensemble", a-t-il plaisanté.

Le spéléologue russe Anatoly Fokin a collecté des témoignages et rassemblé des artefacts sur l’existence de la créature.

Depuis la fin du 19e siècle, les chasseurs locaux ont vu à maintes reprises des créatures velues masculines entre 1.5 et 2 mètres haut. Les empreintes de pas géantes attribuées au Yéti ont été trouvées dans une des cavernes, la Caverne Azas.

"Dans cette caverne nous avons trouvé des empreintes de pas et quelques poils d'un Bigfoot. C'est une caverne difficile d’accès. C'est pratiquement impossible de l’atteindre. Si celles-ci avaient été des empreintes humaines, cela aurait été immédiatement évident. Notre expédition a découvert une piste entière d'empreintes de pas s typique de Yéti. Nous avons effectué des moulages des empreintes et avons envoyé des poils à un laboratoire."

Les chercheurs des États-Unis, Canada, Mongolie,de Suède, d'Estonie et de Chine ont participé à une conférence sur le yéti à Kemerovo en l'automne de 2011. Ils ont déclaré que les preuves rassemblées confirment à 95% que Sheregesh pourrait être en effet un habitat pour le Yéti.

(D'après La Voix de la Russie)

Nos commentaires : dans l'article on mélange allégrement Bigfoot et Yéti. Cela ressemble en tout cas surtout à une vaste opération touristique et médiatique.

Cette entrée a été publiée dans Brèves, Brèves Janvier 2013, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.