The Troll Hunter (le chasseur de Trolls)

The Troll HunterHier soir j’ai visionné le film  « The Troll Hunter » (Trolljegeren) du réalisateur norvégien André Øvredal, avec Otto Jespersen (le chasseur de Trolls), Glenn Erland Tosterud, Johanna Mørck et Tomas Alf Larsen (les étudiants cinéastes).

Cet excellent film raconte en mode réaliste  (souvenons-nous de « Blair Witch Project » ou « Coverfield ») l’expérience, décrite comme authentique, de trois apprentis cinéastes qui suivent un chasseur de Trolls dans ses chasses nocturnes pour détruire ses créatures féroces réfugiées dans les montagnes et forêts norvégiennes.

Le film

Donc Thomas, Johanna et Kalle, trois étudiants ont décidé de tourner un documentaire sur le braconnage d’ours.

Ils se mettent à poursuivre un supposé braconnier, Hans, pour obtenir une interview, mais ce dernier leur ordonne de décamper. Or les trois étudiants ne le lâchent pas et le suivent en pleine nuit dans la forêt.

Ils aperçoivent soudain des éclats de lumière et entendent les grognements d’une créature qui n’est visiblement pas un ours. Hans se rappliquent en courant vers son véhicule en hurlant : « Troll ! ».

Thomas est mordu à l’épaule dans sa fuite et ils se réfugient tous dans le 4×4, une Land Rover, de Hans, car le véhicule des étudiants a été détruit par « quelque chose » de puissant et destructeur.

Le chasseur accepte que les trois jeunes le suivent dans sa traque nocturne aux Trolls, mais Hans s’est assuré qu’aucun des jeunes n’est un chrétien croyant, car les Trolls sont capables de renifler un chrétien à distance.

Avant le départ ils doivent s’enduire d’odeur de Troll, technique bien connue des chasseurs-cueilleurs africains notamment qui s’enduisaient de bouse d’éléphant afin d’approcher les troupeaux sans.

Hans s’enfonce seul dans les ténèbres et la même scène que la veille se reproduit, mais cette fois un énorme Troll à trois têtes jaillit alors des bois et les poursuit. Hans le tue en le pétrifiant à l’aide d’un puissant projecteur à ultraviolets, car les Trolls ne supportent pas la lumière solaire et donc les UV, fatals pour eux.

Lors d’une interview Hans explique aux étudiants que son travail est tout à fait légal et couvert par le gouvernement qui désire garder l’existence des Trolls secrète.

Ce boulot consiste à tuer les Trolls qui s’approchent trop des zones habitées.

Il leur parle des différentes espèces et des habitudes des Trolls mais aussi qu’il est fatigué des conditions de travail et du manque de reconnaissance pour son travail.

Hans veut déterminer la cause qui pousse depuis peu, et inhabituellement, les Trolls à quitter leurs repaires et à s’approcher des zones habitées….(suite à l’écran, comme on dit)

Quels rapports avec la Cryptozoologie ?

Tout d’abord le film nous montre la quête d’une espèce légendaire et non répertoriées, apparemment bien connue de certains.

Ici, c’est le Troll, mais cela pourrait aussi bien être le Bigfoot ou l’Almasty.

Le Troll fait partie de la culture et de la mythologie scandinave comme le Bigfoot fait partie de la mythologie et de la culture des Amérindiens pour lequel ils ont plus de 60 vocables.

Ensuite, cela met en scène la théorie du complot, chère à certains cryptozoologues :  le gouvernement sait mais nous cache des choses et désire qu’elles le restent.

Dans un prochain article nous verrons si le Troll n’est qu’un personnage imaginaire ou si il a un fond de réalité matérielle derrière les légendes et traditions scandinaves.

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.