Des bébés calmars géants découverts au Japon

Des bébés calmars géants découverts au Japon

Durant des siècles, le calmar géant a hanté les cauchemars des marins, réputé responsable de naufrages ou d’entraîner les hommes à la noyade.

Pour les scientifiques, cette espèce énigmatique reste encore un mystère.

giant squid's babiesPour la première fois, trois bébés calmars géants (Architeuthis dux) viennent pourtant d’être capturés et examinés au Japon. Les petits sont même attendrissants – pour des monstres marins…

Une femelle calmar géant atteint en moyenne 13 mètres de long. Les juvéniles capturés au large de la côte japonaise mesurent, eux, entre 14 et 33 centimètres.

Les trois spécimens ont été capturés en 2013 par des pêcheurs. Le premier, le plus petit, a été pêché au large d’Uchinoura (préfecture de Kagoshima), sur l’île de Kyushu dans le sud du Japon. Les deux autres ont été découverts dans le même filet à plus de 600 kilomètres de là, au large d’Hamada (préfecture de Shimane), au sud-ouest de la Mer du Japon.

Les jeunes calmars géants font la même taille que les calmars adultes des espèces plus petites.

L’examen et l’identification des spécimens a été confiée à Toshifumi Wada, un spécialiste des céphalopodes à l’Université de Hyogo, au Japon.

Les conclusions de l’analyse génétique et des examens physiques ont récemment été publiés dans la revue Marine Biodiversity Records.

« Pour moi, c’est un vrai événement, a expliqué Wada au site MotherboardLe pêcheur qui les a capturés ignorait qu’il s’agissait de bébés calmars géants, tout comme le personnel de l’aquarium. Il est probable que ces spécimens soient souvent rejetés à la mer, ou consommés par les pêcheurs qui ne réalisent pas forcément qu’ils ont pêché un calmar géant.

Sans spécimens, il est très difficile de faire avancer la recherche. Eduquer les pêcheurs à reconnaître les bébés calmars géants nous permettrait de collecter un plus grand nombre de spécimens dans les musées et les aquariums, et de mieux comprendre les mœurs des juvéniles. » 

La capture a aussi permis de mettre en lumière certains comportements de cette créature insaisissable.

 

Wada a affirmé au Wall Street Journal que la découverte simultanée de deux calmars suggère que, quoique les adultes soient des animaux solitaires, les petits pourraient préférer se déplacer en groupe.

Cette entrée a été publiée dans Brèves 2015, Brèves décembre 2015, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.