Sasquatch 2017 (Partie 12) : incroyable !

Sasquatch 2017 (Partie 12) : incroyable !

Dimanche 21 mai

Comme je n’avais rien fait de spécial hier samedi, sinon tenter d’alimenter mon blog et de monter (en vain) mon film sur la famille ours avec un PC portable qui rame et une connexion foireuse, j’ai décidé d’explorer une zone que je ne connaissais pas : un parc provincial.

Me voilà parti à grimper des chemins permis aux seuls 4×4, pleins de pierres et de nids de poule, de quoi péter les amortisseurs et les pneus de toute citadine.

Comme il n’est pas question de pénétrer dans le parc avec des véhicules motorisés, je laisse la voiture sur le parking de dissuasion.

Après avoir passé la barrière qui bloque le chemin d’accès au parc, réservé aux véhicules autorisés, j’entame la montée dudit chemin, mon projet étant d’atteindre une Cabin (un refuge) à +-5 km de mon point de départ, sur les rives d’un lac. Avant il me faudra croiser un autre lac.

La route enneigée (photo E. JOYE)

La route enneigée (photo E. JOYE)

Au bout de 150 m je vois des formes blanches dans les fossés et sur le bord de route et je me dis que des pollueurs sont encore passés par là malgré les panneaux  » No dumping« . En fait de pollution, surprise !, c’est des restes de neige non encore fondue.Mais je vais découvrir quelques mètres plus haut que c’est tout le chemin qui est couvert de neige.

Et je me retrouve à escalader dans une neige de plus en plus épaisse, parfois jusqu’à 1 m, en fonction de l’altitude.

Arrêt pour reprendre mon souffle à 700 m seulement de mon point de départ selon un panneau indiquant aux courageux visiteurs le chemin à parcourir pour atteindre les différentes « Cabins« . C’est reparti pour quelques centaines de mètres avant un nouvel arrêt repos. Et de plus il fait chaud (ouais ! il fait au moins 20°C).

J’entends au loin des jacassements et des rires de femmes. Un groupe !

Je m’arrête et m’assois sur une pierre. Pas trop envie de croiser ou de rejoindre ce groupe. Je préfère entendre les « pou-pou » des lagopèdes et les chants des passereaux. Ceux que j’aperçois ont d’ailleurs de superbes couleurs dont l’un est tout jaune mais je n’ai pas le temps de l’immortaliser qu’il s’est déjà envolé.

Bon, après au moins 1/2 h-3/4 h, je reprends la montée et finalement croise le groupe de 7-8 touristes qui descend. Quel contraste entre mon équipement et le leur !

J’arrive enfin devant un nouveau panneau de direction pour constater que je n’ai fait que la moitié du chemin ! Mes chaussures et mes chaussettes sont trempées, ainsi que mes vêtements, mais pas pour la même raison. De plus j’ai mis plus de 2 h pour arriver ici, hors mon arrêt.

Allez, je pousse jusqu’au premier lac qui n’est qu’à 100 m.

Le premier lac (Photo E. JOYE)

Le premier lac (Photo E. JOYE)

Une pente neigeuse et me voilà au bord du lac entièrement gelé !…à 1200 m d’altitude.

Silence total, bientôt rompu par la mitrailleuse d’un pic noir à tête rouge. Quand il s’y met, c’est du gros calibre !

Vais-je pousser jusqu’à la « cabin« ? Il est 17 h. Cela risque de mettre encore 3 h au moins et j’ai les pieds trempés et « gelés ». Faudra ensuite redescendre.

Mon courage m’abandonne ici et je décide de redescendre.

Il me faudra une heure pour rejoindre la voiture, la seule encore sur le parking, et une heure de route pour rejoindre le guesthouse.

En tout cas je n’ai vu que des traces de cerfs et d’ours dans la neige et les bois sont intacts.

Conclusion : pas de présence de Sasquatch dans la zone.

Cette nuit-là, malgré mon épuisement, je n’ai jamais aussi mal dormi. J’ignore pourquoi.

Lundi 22 mai

Aujourd’hui lundi, ce fut la préparation de mes valises, donc malgré le beau temps je ne suis pas sorti en forêt.

Mardi 23 mai

Ce matin je me rends compte que je dois me procurer un second grand sac car je suis obligé de ramener des achats prévus pour le camp. Mais cela nécessitera une réorganisation

Demain cela dépendra de l’heure à laquelle je prendrai le ferry pour Vancouver.

Je passerai la nuit à Vancouver et mercredi matin je prendrai le ferry pour Galiano et passerai la journée et la nuit chez mon ami Paul.

Retour jeudi matin à Vancouver et avion à 14h45.

Cette entrée a été publiée dans Activités, Expéditions, Sasquatch Expeditions, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.