A peine découverte, cette espèce de crapaud pourrait bien disparaître très bientôt

A peine découverte, cette espèce de crapaud pourrait bien disparaître très bientôt

Dans le Grand Bassin des Etats-Unis, au nord du Nevada, une nouvelle espèce de crapaud vient d’être découverte, et avec un timing cyniquement parfait, puisqu’il se pourrait que la construction d’une usine d’énergie géothermique voit le jour dans la vallée, détruisant ainsi l’habitat de la créature, la condamnant définitivement.

Bufo (Anaxyrus) williamsi de son petit nom, le crapaud a un corps couleur olive, avec « des petites tâches noires irrégulières et diverses« , et des jolies verrues couleur rouille. Vivant dans les marais nourris par les sources thermales de l’ouest de la vallée, le batracien nouvellement découvert pourrait, à l’image du reste de la population de crapauds, souffrir énormément des perturbations et destructions de son habitat.

On évoque même une possible extinction si la construction de la station est autorisée, étant donné qu’elle ne permettra plus aux crapauds de vivre dans l’eau.

Le Centre pour la Diversité Biologique va lancer une pétition avec le US Fish and Wildlife Service pour tenter de faire passer le crapaud sur la liste des espèces en danger, ce qui, si la procédure réussit, permettra la survie de la petite bête en empêchant l’usine de voir le jour.

(D’après KultureGeek)

Cette entrée a été publiée dans Brèves 2017, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.