Redécouverte de la Grallaire du Táchira, 60 ans après la dernière observation

Redécouverte de la Grallaire du Táchira, 60 ans après la dernière observation

Redécouverte de la Grallaire du Táchira, 60 ans après la dernière observationCette espèce discrète, décrite en 1956 et non revue depuis, a été redécouverte en juin 2016 dans le parc national El Tamá, au Venezuela.

L’association American Bird Conservancy (ABC) a annoncé le 25 juillet 2017 sur son site web qu’une équipe internationale de biologistes avait redécouvert en juin 2016 dans une zone de forêts montagneuses du parc national El Tamá, à l’ouest du Venezuela une espèce qui n’avait pas été observée depuis 1956 : la Grallaire du Táchira (Grallaria chthonia), un passereau rondouillard de 17 cm de long aux longues pattes grises, au dessus brunâtre, avec une couronne et une nuque grises, un manteau barré de sombre, un trait malaire blanc, un ventre blanchâtre et des flancs et une poitrine barrés de gris.

William H. Phelps et Alexander Wetmore avaient découvert cette espèce dans la vallée du rio Chiquita, dans la province vénézuelienne de Táchira, qui fait actuellement partie du parc national El Tamá.

Quatre spécimens avaient été collectés et décrits, mais l’espèce n’avait pas été revue depuis, en dépit de recherches intensives.

Pour l’Union internationale pour la Conservation de la Nature, cette espèce était même pratiquement considérée comme disparue.

(Pour lire la suite de l’article : Ornithomedia.com)

Cette entrée a été publiée dans Brèves, Brèves 2017, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.