Crypto-culture : Monsieur Link ou Jules Verne à la découverte du Yéti

"Monsieur Link" de Chris Butler © Laika

Au XIXe siècle, Sir Lionel Frost cherche à tout prix à trouver une place parmi la société des aventuriers de Londres. Pour cela, il accepte de relever le défi de démontrer l’existence du sasquatch, le chaînon manquant entre le singe et l’homme moderne.

Quelque peu boudé au moment de sa sortie en salles, le nouveau film du réalisateur de L’Étrange pouvoir de Norman (2012) sort à présent en édition DVD avec ses bonus. Produit par les studios Laika, on retrouve le goût ici pour le détournement sarcastique du sens de la noblesse anglaise comme dans Boxtrolls (Graham Annable et Anthony Stacchi, 2014).

Cette fois-ci, il s’agit d’une libre adaptation de Philleas Fogg du Tour du monde en 80 jours de Jules Verne : l’aventurier qui veut faire ses preuves auprès de son club d’aventuriers londoniens s’appelle ici Sir Lionel Frost et son objectif consiste à trouver des animaux légendaires, du monstre du Loch Ness en passant par le Yéti.

Autrement, le récit est proche de celui de Jules Verne en ajoutant l’intérêt renouvelé ces dernières années pour le Yéti-Big Foot-Abominable Homme des Neiges qui réapparaît régulièrement dans le cinéma d’animation : Yéti & compagnie (Warner Bros., 2018), Abominable (DreamWorks, 2019)…

(Pour les détails, allez voir Mediapart)

Ce contenu a été publié dans Brèves, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.