Quoi de neuf sur la Planète Crypto : A peine découverte, cette nouvelle espèce des singe pourrait déjà s’éteindre en raison des incendies en Amazonie

Découvert il y a seulement quelques semaines, le ouistiti Mico munduruku pourrait bien s’éteindre en raison des incendies historiques ayant frappé la forêt amazonienne.

Dorsal and ventral views of Mico munduruku sp. n.

igure 1: Vue dorsale et ventrale du Mico munduruku sp. n. (A) Holotype (MPEG 45560); (B) paratype (MPEG 45622).

Mise au jour en août dernier conjointement par une équipe de l’Institut national de recherches dirigée par Rodrigo Costa Araujo et des membres de l’université fédérale d’Amazonas, cette toute nouvelle espèce de singes, Mico munduruku,évolue dans un périmètre d’environ 55.000 km2 dans l’Etat du Para, au sud-ouest du Brésil.

Contrairement au reste de ses congénères observés en Amazonie, le ouistiti Mico munduruku possède la particularité d’être tout blanc et non de couleur foncée.

Aujourd’hui, Rodrigo Costa Araujo tire la sonnette d’alarme et s’inquiète pour l’avenir du ouistiti Mico munduruku. «Une fois que ces forêts auront disparu, les ouistitis disparaîtront également. Et les récents incendies brûlent beaucoup plus d’habitat pour tous les ouistitis du sud de l’Amazonie que les feu survenus ces dernières années», explique-t-il.

Au cours du mois d’août, le Brésil a enregistré 30.901 foyers d’incendie dans la région amazonienne, près du triple du nombre des foyers (10.421) comptabilisés en août 2018, selon les données satellitaires de l’institut brésilien INPE citées au cours de la conférence de presse.

Ce contenu a été publié dans Brêves 2019, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.