Quoi de neuf sur la planète Crypto : une très mauvaise pub!

Une très mauvaise pub pour l’Hominologie : la Russie reconnaît avoir organisé des apparitions d’un faux yéti

La région de Kemerovo, en plein milieu de la Sibérie, est loin d’être la destination numéro 1 des touristes. Mais ces dernières années, une rumeur persistante faisait état de la présence du yéti aux alentours de la grotte d’Azasskaya. Sauf qu’en ce mois d’avril 2021, le mythe s’écroule. Selon le New York Post, l’ancien gouverneur Aman Tuleyev a orchestré ces mystérieuses apparitions de l’abominable homme des neiges en demandant à un homme de grande taille de se faire passer pour lui. La supercherie a donc fini par éclater au grand jour mais entretemps, elle a fait mouche.

A l’origine de cette tromperie, il y a une vidéo datant de 2011 montrant un supposé yéti dans la région. Deux ans plus tard, des écoliers ont affirmé avoir repéré la créature et la nouvelle a attiré l’attention du public. Puis plus rien… jusqu’à ce qu’Aman Tuleyev s’en mêle.

Pour éviter que les monts enneigés de Sibérie retombent dans l’oubli, il a alors eu l’idée de créer un yéti de toutes pièces et a chargé le chef de district de trouver quelqu’un d’assez grand pour faire le job. La tâche est simple : porter un manteau de fourrure et courir « en criant pour que les touristes le remarquent ».

L’opération est un succès. Les visiteurs commencent à arriver dans la région et un congrès international sur le yéti est organisé. Les touristes se rendent notamment à la grotte d’Azasskaya, décrétée comme terrier favori du yéti. La presse russe s’emballe pour cette histoire. Le « Siberian Times » fait même savoir en 2015 que l’air de la grotte est vendue en boîtes de conserve !

Une opération touristique à succès

Si certains experts sont tombés dans le panneau, d’autres ont fini par révéler la véritable teneur de cette histoire. En analysant des touffes de poils, ils se sont rendu compte qu’il s’agissait d’un extrait de fourrure de cheval, puis d’un raton laveur et d’un ours. Ils sont arrivés à la conclusion que ces poils avaient été placés là intentionnellement, justement dans le but d’être trouvés. A raison puisque Aman Tuleyev a avoué la teneur de cette tromperie. Mais l’ancien gouverneur laisse la porte ouverte au rêve. « Personne n’a trouvé le yéti, mais il ne faut pas perdre espoir », dit-il. Lui, en tout cas, dit encore croire à la possibilité de dénicher le « véritable » homme des neiges.

(Le Soir)

 

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brèves 2021, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.