Quoi de neuf sur la Planète Crypto : Bigfoot en bourse, Nki

C’est bien connu, aux Etats-Unis encore plus qu’ailleurs, tout s’achète et tout se vend. Donc tout se cote en Bourse….

SasqsuatchLord Global Corp à la recherche de l’insaisissable homme des bois en bourse

Anciennement Bigfoot Project Investments, Lord Global Corp a pour mission de rechercher, documenter et collecter des preuves de l’existence du Bigfoot (ou « Sasquatch », le terme amérindien davantage utilisé au Canada), cette créature humanoïde poilue de plus de 2 mètres aperçue dans les forêts nord-américaines depuis des siècles – selon la légende.

À partir de ses recherches, la société développe, produit et distribue des films de fiction et des documentaires sur la créature, ainsi que des produits dérivés (t-shirts, tasses de café, casquettes, etc.).

Ses revenus sont issus d’un contrat de streaming en ligne ainsi que des produits et commissions provenant de la vente directe de vidéos.

Si l’entreprise est valorisée 1,5 million de dollars sur le marché de gré-à-gré, ses revenus pour l’exercice 2019-2020 (clos fin juillet) s’élèvent à… 888 dollars, contre plus de 84.000 dollars deux ans plus tôt.
https://www.tradingsat.com/actualites/informations-societes/clubs-de-strip-tease-ligue-de-catch-chasse-au-bigfoot-ces-groupes-insolites-cotes-a-wall-street-975789.html

Nki, l’ultime frontière

Naturaliste de terrain et cryptozoologue, Michel Ballot arpente depuis de nombreuses années en une quête romantique et périlleuse l’une des dernières forêts vierges de la planète, à la poursuite du Mokélé Mbembé, mythique créature qui pourrait encore vivre cachée dans les vastes territoires inexplorés du sud Cameroun et du nord Congo. Il est l’un des derniers témoins de ce monde inconnu rempli de mystères et de croyances. Avec son équipe, avec les hommes et les femmes qu’il décrit dans cet ouvrage intimiste, il parcourt les berges des fleuves, les flancs escarpés des collines, poussé par une quête un peu folle perpétuant la figure de l’explorateur du XIXe siècle, s’intégrant dans les populations locales avec le respect que tout homme devrait avoir face aux mythes et coutumes qui lui sont révélés. Menacée par le braconnage, grignotée de toutes parts, l’immense forêt qu’il parcourt est toujours pénétrée par l ‘auteur avec d’infinies précautions. C’est le royaume des éléphants de forêts, des gorilles, des buffles, des mambas et des milliers d’insectes, moustiques, mouches jaunes ou rouges, abeilles. Dans cet univers vert impitoyable, il continue à chacune de ses expéditions à se déplacer de campements en villages, vers la destination qui lui tient tant à coeur et qu’il partage avec son équipe : les chutes Nki, vaste zone où se confondent mystère, croyances, le monde d’hier, celui qui n’a jamais changé et qui porte en lui tous ses espoirs. Arrivé à destination il pense à ces phrases de Vivienne de Watteville écrites dans son ouvrage Lumières dans la Nuit : L’on peut voir pendant des mois le matin se lever sur la brousse et cette neuve fraîcheur et cette neuve beauté sont des choses à quoi l’on ne peut pas entièrement s’accoutumer.

Nous reviendrons sur cet ouvrage lorsque nous l’aurons lu, car il ne sortira que le 23 juillet prochain.

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brèves 2021, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.