Quoi de neuf sur la Planète Crypto : nouvelle population d’ours polaires

Ours blanc — WikipédiaDes scientifiques ont découvert une nouvelle population d’ours polaires au Groenland, ce qui ouvre la possibilité qu’au moins quelques représentants de cette espèce puissent survivre au cours du siècle. La banquise de l’Arctique devrait en effet finir par complètement disparaître en été.

La fonte rapide de la banquise dans l’Arctique représente une grave menace pour la survie des ours polaires, qui s’en servent comme d’une plateforme pour chasser les phoques.

Mais des scientifiques ont identifié une nouvelle population d’ours polaires dans le sud-est du Groenland, qui utilise elle les morceaux de glace se détachant des glaciers d’eau douce de la région.

Où vont-ils pouvoir se maintenir ?

Leur découverte, décrite dans une étude publiée jeudi dans la prestigieuse revue Science, ouvre la possibilité qu’au moins quelques représentants de cette espèce puissent survivre au cours du siècle, sachant que la banquise de l’Arctique devrait finir par complètement disparaître en été.
« L’une des grandes questions est de savoir où les ours polaires vont pouvoir se maintenir », a expliqué à l’AFP Kristin Laidre, scientifique à l’université de Washington et à l’Institut des ressources naturelles du Groenland. « Je pense que les ours évoluant dans un endroit comme celui-là peuvent nous en apprendre beaucoup quant à où cela pourrait être le cas. »
(Lire l’article entier sur Msn)

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brèves 2022, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.