Crypto-science : Le Gigantopithèque, le plus grand singe de toute l’Histoire

Les singes géants Gigantopithèques !C’est le plus grand primate à avoir jamais vécu sur terre : le Gigantopithèque (Gigantopithecus blacki) intrigue les paléontologues et enflamme l’imaginaire du public depuis sa découverte. Que sait-on précisément de ce grand singe aujourd’hui disparu ?
C’est ce que vous pouvez lire dans SciencePost

Mais pourquoi en parler ici ?

L’hypothèse que le Bigfoot/Sasquatch puisse être le descendant du Gigantopithèque a été émise par l’anthropologue à l’Université de l’Etat de Washington Grover  S. Krantz, décédé en 2002.
Si l’hypothèse est à première vue séduisante, il y a cependant plusieurs divergences qui, pour moi, font que cette hypothèse n’est pas en accord avec ce que l’on sait de l’un et de l’autre.
Comme rappelé dans l’article de SciencePost, il faut rattacher le Gigantopithèque aux Pongidés dont le dernier représentant vivant est l’Orang-outan. D’après les quelques milliers de dents et les 4 morceaux de mandibule qu’on possède de lui, donc un très  grand singe végétarien se nourrissant probablement essentiellement de bambou et d’autres plantes.
Si sa taille (quelque 3 m) et son poids estimé (300-400kg) le rapproche du Bigfoot, sa quadrupédie et son régime alimentaire essentiellement végétarien l’en écartent, car, en effet, le Bigfoot/Sasquatch est bipède et omnivore.
A moins d’une évolution posturale et alimentaire, je vois mal en quoi le Gigantopithèque pourrait être apparenté au Bigfoot.
Un autre détail que je n’ai pas mentionné : tous les grands singes ont des canines développées en forme de crocs, alors que, selon les témoignages, le Bigfoot aurait une dentition de type humaine, donc sans canines développées.

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brèves 2022, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.