Quoi de neuf sur la Planète Crypto : un chacal doré en Belgique ?

Un chacal repéré aux Pays-Bas.

Un chacal repéré aux Pays-Bas.

Une nouvelle espèce animale aurait été repérée dans le Limbourg. Récemment, Welkom Wolf a reçu des informations faisant état d’un animal qui pourrait être un chacal doré. “Les gens pensent avoir repéré un loup, mais donnent la description d’un animal trop petit pour un loup et trop gros pour un renard”, explique Jan Loos, membre de l’ASBL.

Après le loup, c’est le chacal qui pourrait s’installer en Belgique. La nouvelle pourrait être confirmée à 100 % très bientôt. L’animal est originaire d’Europe du Sud-Est et de Turquie, mais il est présent en Europe depuis un certain temps déjà. “Aux Pays-Bas, l’animal a déjà été repéré sept fois et le chacal est également présent en Allemagne et en France. Tout comme nous avions prédit l’arrivée du loup en Belgique il y a des années, nous le faisons à nouveau avec le chacal”, indique Jan Loos.

Pour être clair: nous ne disposons d’aucune preuve concrète que le chacal se trouve ici. Nous recevons souvent des signalements, notamment en provenance du sud de la province de Limbourg, et, d’après les descriptions, nous concluons parfois qu’il pourrait s’agir d’un chacal. Nous ne serons tout à fait sûrs que lorsque nous disposerons d’images de caméras ou si un cadavre est retrouvé. Si cela se confirme, il s’agirait d’une première en Belgique alors que pour le loup, c’est un retour étant donné que l’espèce a déjà évolué chez nous par le passé”, explique-t-il.

Difficile à distinguer

Proche en apparence du renard et du loup, le chacal pourrait passer sous les radars pendant encore un moment. Les observateurs peuvent en effet facilement le confondre avec un petit loup ou un gros renard. Son museau pointu le rapproche plus de ce dernier alors que sa fourrure rappelle plutôt celle du loup. Il est cependant plus petit et plus frêle que celui-ci, avec proportionnellement de plus petites pattes et une queue plus courte. Comme le loup, le bout de sa queue est foncé. La queue est toujours baissée.

Les habitants du Limbourg du Sud ne doivent pas encore s’inquiéter de l’arrivée du chacal. “Il est possible que le chacal chasse parfois du bétail comme le loup, mais le plus souvent il s’agit de petits rongeurs. Ceux qui ont déjà installé des clôtures anti-loups ont de la chance. Cela fonctionne également contre le chacal”, indique Jan Loos.

Une vie cachée

L’animal est assez farouche et mène une vie cachée à l’instar du renard et du loup. Tant qu’il n’est pas trop poursuivi, le chacal doré s’accommode bien de la présence humaine. Il peut même se rapprocher d’une zone habitée pour se nourrir de rats, de souris, de petits animaux domestiques ou de déchets. Il se risquera à de telles recherches la nuit. “Ceux qui ont déjà installé des clôtures anti-loups ont de la chance. Cela fonctionne également contre le chacal”, indique le membre de l’ASBL Welkom Wolf.

Le loup peut voir le chacal comme un concurrent et il lui arrive de l’éliminer. Les chacals préfèrent donc vivre dans des zones qui ne sont pas trop peuplées de loups. Si l’on considère que le loup a choisi le nord du Limbourg pour y vivre, il est tout à fait possible que le chacal s’installe plutôt dans le sud de la province”, ajoute Jan Loos, qui a également fait enregistrer le site welkomjakhals.be sur lequel des signalements éventuels peuvent être mentionnés.

(Article repris de 7sur7.be)

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brèves 2022, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.