Les Chroniques de MBSnatura (5) : Au sujet du jamais vu ou de l’extraordinaire

Toute personne ayant été confrontée à du jamais vu ou bien à de l’extraordinaire doit garder à l’esprit avant de se décider à en parler  que des catastrophes peuvent s’abattre sur le découvreur de quelque chose sortant de l’ordinaire et qui dérange la Science établie.

C’est aussi un excellent moyen de se préparer, par avance, à toutes les vilenies qui ne tarderont pas à se manifester à l’encontre de celui qui aura décidé de parler.

Et ces leçons sont directement transposables à la cryptozoologie, à
l’ufologie, etc.

Je pense que toute personne confrontée au spécial, quelle que soit sa forme, a intérêt à bien peser le pour et le contre, avant de le déclarer sur la place publique, et même à ses proches, car les conséquences peuvent être dévastatrices, y compris sur le long terme.

Une longue connaissance de l’ufologie, ainsi qu’une plus récente de la cryptozoologie, sans parler d’autres domaines sensibles, me font considérer très sérieusement qu’il peut y avoir un intérêt puissant à
garder pour soi ce que l’on a vécu, ou bien même, simplement ce que l’on a appris, parfois.

Et tant pis pour l’envie de le partager avec d’autres, quant à la
notoriété c’est le cadet de mes soucis, et pour ce qui est des gains
financiers potentiels, je préfère m’en passer.

Et je suis sûr que ce qui précède juste, bien des gens y ont pensé,
avant moi, et d’autres le penseront, après moi, et beaucoup d’entre eux se sont déjà rangés à mon avis, ou bien le feront dans le futur.

Nous sommes dans un monde qui ne protège absolument pas ceux qui, tels que Cassandre, viennent déranger les certitudes établies, les conforts intellectuels consensuels, etc.

Tout le monde n’a pas la vocation du martyr, fut-il simplement médiatique.

Combien de gens ont vu leur carrière professionnelle brisée, leur couple finir en divorce, leurs amis leur tourner le dos, leur image sociale être dégradée, quand ils n’ont pas été en butte, en plus, à des
violences matérielles sinon physiques.

Personnellement, si j’estimais que, quand même, je me devrais de porter à la connaissance générale certaines choses, dans des domaines sensibles comme la cryptozoologie, l’ufologie, etc., eh bien, il est probable que je le ferais alors par le biais d’un exécuteur testamentaire, communiquant, après moi, tous les éléments factuels qui auraient été soigneusement réunis et mis à l’abri, quelque part, avant qu’ils soient alors communiqués à suffisamment de destinataires pour ne pas pouvoir être occultés, mais en sachant par avance qu’ils ne seront pas pris pour argent comptant, pour autant, ces éléments factuels.

Ce contenu a été publié dans Les Chroniques de MBSnatura, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.