Un monde perdu découvert dans le nord-est de l’Australie

On dirait que les découvertes se succèdent….

Le scinque doré Saproscincus saltus correspond à la douzième espèce du genre Saproscincus décrite en Australie. Les individus capturés à Cape Melville le 20 mars 2013 mesuraient environ 4 cm de long.L’Australie abrite encore des mondes perdus, isolés depuis des milliers ou des millions d’années. Les résultats d’une expédition scientifique menée sur le plateau de Cape Melville en mars 2013 peuvent en témoigner. En quelques jours, trois vertébrés inconnus de la science ont été découverts ! Les deux reptiles et l’amphibien présentent chacun des singularités.

 

Un monde perdu… voici comment Conrad Hoskin de l’université James Cook décrit le plateau des montagnes de Cape Melville. Située en Australie, sur la péninsule.

 

En quelques jours, trois nouvelles espèces de vertébrés ont été découvertes : un gecko à la queue aplatie, un scinque doré et une grenouille qui vit la majeure partie de son temps entre les blocs de granite. D’autres organismes ont également été observés, mais leur identification est toujours en cours.

 

(Pour lire tout l'article Futura Nature )

 

 

Cette entrée a été publiée dans Brèves, Brèves 2013, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.