Ces amateurs de paddle ont rencontré un calamar géant blessé

Ces amateurs de paddle ont rencontré un calamar géant blessé

Alors qu’ils naviguaient au large du Cap, ils ont tenté de venir à la rescousse du gros céphalopode.

Une rencontre des plus surprenantes. Le 13 juin dernier, un Sud-Africain du nom de James Taylor a publié sur son compte Instagram une vidéo qui a depuis fait le tour du monde.

Sur les images, tournées au mois de mars du côté de la station balnéaire Melkbosstrand, à proximité du Cap, on le voit ainsi se faire aborder par un calamar géant (on devrait écrire « calmar » et non « calamar » qui est un mot espagnol. NDCrprytozoologia) alors qu’il se trouve sur sa planche de paddle.

Comme il le raconte, l’animal est alors apparemment très gravement blessé, ce qui pousse James Taylor à tenter de lui venir en aide.

L’amateur de paddle lance donc une corde en direction du céphalopode, comme le montre notre vidéo en tête d’article, espérant que ce dernier s’en saisisse pour pouvoir le rapprocher du rivage et tenter de le soigner.

Une manœuvre étonnante qui fonctionne toutefois en partie puisque le calamar parvient à s’accrocher à la planche.

Malheureusement pour lui, l’animal est déjà en trop mauvaise santé quand il rencontre les baigneurs. Il lui manque plusieurs tentacules, semble totalement léthargique et est couvert de marques de blessures. Il ne survivra d’ailleurs pas à remorquage, mourant quelques minutes plus tard.

Par ailleurs, comme le note le site Earth Touch, qui relate l’histoire, les baigneurs ont pris des risques conséquents en abordant l’animal. En dépit de son apparence flasque, le calamar géant est en réalité extrêmement puissant et aurait bien pu briser le bras de James Taylor ou lui attaquer les jambes. La publication précise que les rencontres avec ces animaux sont particulièrement rares, notamment parce qu’ils ne s’aventurent dans les eaux pratiquées par les nageurs que lorsqu’ils sont malades ou blessés, errant de manière confuse au cours de leurs derniers instants.

(D’après Huffington Post)

Cette entrée a été publiée dans Brèves, Brèves 2017, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.