Quoi de neuf sur la Planète Crypto : une découverte incroyable et un cadavre

Une découverte incroyable a été faite au zoo de Londres relate le site d’information News 24 , information reprise d’un article de The Telegraph . Et pourtant…

Le zoo de Londres découvre le plus grand amphibien du monde, qu’il a exposé sans le savoir pendant 20 ans.

A new species of giant salamander - possibly the largest amphibian in the world - has been identified from a dead specimen that has been on display at the Natural History Museum for 74 years.La salamandre qui a vécu au zoo de Londres pendant 20 ans s’est avérée être une nouvelle espèce qui pourrait être le plus grand amphibien du monde.

L’animal, conservé au zoo dans les années 20 puis au Musée d’histoire naturelle, était considéré comme une salamandre géante de Chine, mais des tests sur 17 spécimens conservés au musée ont montré qu’il s’agissait d’une toute nouvelle espèce plus grande que la précédente. que son cousin.

L’amphibien, appelé la salamandre géante de Chine méridionale, est conservé au musée pendant 74 ans et il est présumé qu’il vit toujours à l’état sauvage.

Quand il vivait au zoo de Londres, les scientifiques des années 1920 avaient abandonné les propositions voulant qu’il s’agisse d’une nouvelle espèce.

La même salamandre a maintenant été utilisée pour définir les caractéristiques de la nouvelle espèce.

Un nouvel échouage de calmar géant de 4 m

C’est une rencontre aussi incroyable qu’ont faite trois frères néo-zélandais fin août. Alors qu’ils étaient partis plonger au large de Wellington en Nouvelle-Zélande, trois frères sont tombés nez à nez avec une créature impressionnante : un calmar de plus de 4 mètres de long qui gisait échoué sur le sable d’une plage.

Les trois frères étaient à la recherche de l’endroit parfait pour s’aventurer dans les profondeurs quand ils ont croisé la route d’un extraordinaire spécimen : un calmar géant. Malheureusement, le spécimen n’était plus en vie, il gisait échoué sur le sable d’une plage.

Aussi stupéfaits par la rencontre que par la taille de l’animal, les plongeurs ont pris plusieurs clichés qu’ils ont postés sur Facebook, déclenchant de vives réactions.

Interrogé, un porte-parole du Département de la Conservation néo-zélandais a confirmé qu’il s’agissait bien d’un calmar géant et non d’un calmar colossal, une autre espèce qui peut atteindre des tailles supérieures. D’après les estimations, le calmar géant peut atteindre une taille maximale de 10 à 12 mètres. Le spécimen rencontré était donc plutôt petit.

(Plus d’infos sur SoGentlemen.be)

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brêves 2019, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.