Quoi de neuf sur la Planète Crypto : un calmar géant filmé dans les eaux des États-Unis et un musée Bigfoot

Un calmar géant filmé dans les eaux des États-Unis

Pendant des siècles, les gens croyaient que les monstres marins n’étaient que fabulations. Or, d’après le Business Insider, le kraken existe !

En juin, une expédition américaine a capturé les premières images d’un calmar géant dans les eaux des États-Unis. Leurs premières documentations scientifiques remontent à plus de 150 ans.

https://www.lapresse.ca/805d4f92-2939-4279-80b9-ade9308884a1

La créature peut mesurer plus de 40 pieds et vit dans les eaux profondes dépourvues de soleil. Ce que nous savons sur elles provient de leurs carcasses, qui flottent, ou du ventre des grands cachalots.

Le grand cachalot se nourrit de calmars géants, mais à ses risques et périls !

BIGFOOT a aussi un musée qui lui est consacré

En 2016, David Bakara, prestigieux membre du Bigfoot Field Researchers Organization (l’association qui se consacre au recueil des traces et des apparitions de la fameuse créature) a eu l’idée de créer un musée rien que pour Bigfoot. Un musée au nom bien évocateur : « Bigfoot ! Le musée Sasquatch. »

Le musée Sasquatch (ou musée Bigfoot) se trouve dans les montagnes du nord de la Géorgie (États-Unis) et a justement été créé dans le but de donner un nouveau visage à cette région reculée, tout en servant d’attraction pour les habitants ou pour de simples gens de passage, qu’ils croient ou non à l’existence de Bigfoot.

Établi dans une cabane en bois, le musée rassemble aujourd’hui pas mal de découvertes sur la mystérieuse créature aux grands pieds.

Un musée abritant des preuves de l’existence de Bigfoot

SasqsuatchLa collection du musée semble complète et est bien garnie. On y trouve par exemple une grande statue du Sasquatch, des crottes de la bête bien conservées dans une vitrine, il y a même des empreintes de Bigfoots venant d’un peu partout aux États-Unis.

Bakara reçoit également des objets offerts par les personnes convaincues d’avoir déjà vu Bigfoot.

Malgré cette remarquable exposition de « preuves », beaucoup de gens se posent des questions quant à la réalité de l’existence de la bête légendaire. Bien sûr, Bakara admet que ce serait difficile, voire impossible, de convaincre tout le monde d’y croire. Néanmoins, selon ses dires, il a lui-même eu la chance d’en voir un en 2010 en Floride.

David Bakara envisage d’agrandir son musée

Bakara est très attaché aux Bigfoots (eh oui, il y en aurait plusieurs types), et ce, depuis son enfance.En se basant sur les recherches qu’il a menées, et les témoignages qu’il a reçus, il croit en effet que les Bigfoots existent un peu partout dans le monde. Mais avec beaucoup de sous-espèces.

En Australie par exemple, on les appelle Yowie, Yeti dans l’Himalaya ou encore Alma en Russie. Il peut alors y avoir des Bigfoots avec des cheveux longs, ceux avec des cheveux courts et dont les couleurs sont différentes. Mais le seul point commun serait sa ressemblance avec la silhouette humaine.

Le créateur du musée veut continuer à agrandir sa collection malgré le fait que la majorité des gens ne croira peut-être jamais à l’existence de cette créature très timide.

(Voir l’article originel sur Fredzone)

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brêves 2019, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.