Quoi de neuf sur la Planète Crypto : cri de Sasquatch, nouvelle chauve-souris, Loch Ness

Une nouvelle espèce de Chauve-souris…orange !

Des chercheurs étudiant les chauves-souris en Afrique de l’Ouest en ont identifié une toute nouvelle espèce, Myotis nimbaensis, à l’étonnante couleur orange.

Vue pour la première fois en 2018 à la frontière de la Côte d’Ivoire et de la Guinée, la chauve-souris avec le corps d’un orange éclatant constitue une toute nouvelle espèce, confirme une étude publiée dans la revue American Museum Novitates.

La Myotis nimbaensis doit une partie de son nom à la chaîne de montagne de Nimba, où elle a été trouvée par les chercheurs de la Bat Conservation International, une ONG dédiée à la préservation des chauves-souris. Une fois capturé dans leurs filets, un spécimen de Myotis nimbaensis a fortement surpris les scientifiques par son apparence.

Nouvelle théorie sur la nature de Nessie

Plésiosaure

Plésiosaure

De nouvelles recherches estiment que « Nessie » pourrait être un type de tortue non découverte, piégée dans le lac lorsque les eaux se sont retirées à la fin de la dernière période glaciaire.

Le professeur Henry Bauer affirme avoir, grâce à ses recherches, percé l’un des plus vieux mystères du Royaume-Uni. Impossible que Nessie soit une forme de dinosaure, affirme le chercheur.

« L’idée la plus populaire est que le monstre du Loch Ness a une relation avec les plésiosaures éteints. Mais cela est difficile à concilier avec la rareté des observations en surface, sans parler des observations occasionnelles sur terre« , a-t-il déclaré aux journalistes du Daily Record.

« D’autre part, tout ce qui a été décrit pour le monstre du Loch Ness est connu parmi les nombreuses espèces de tortues vivantes ou que l’on pense éteintes, comme le fait de respirer de l’air mais de passer de très longues périodes en eau profonde, de s’aventurer sur la terre, de se déplacer très rapidement dans l’eau, d’être actif dans des eaux très froides et d’avoir un cou relativement long« , ajoute le professeur à la retraite.

Selon les travaux d’Henri Bauer, publiés dans une revue scientifique, le monstre du Loch Ness ne serait qu’une « ancienne espèce de tortue de mer« . « Les monstres du Loch Ness, ou Nessies, sont une variété de grande tortue marine qui n’a pas encore été découverte et décrite de façon appropriée et qui existe probablement encore dans certaines niches des océans », explique le professeur. Elles auraient été piégées dans le lac lorsque les eaux se sont retirées à la fin de la dernière période glaciaire.

(D’après La Libre)

Remarquons cependant que le Prof. Bauer fait fi des études ADN environnementales faites en 2019 et qui, à notre connaissance, ne relève pas d’ADN de tortue. (Note Cryptozoologia)

Un excellent enregistrement de cri de Sasquatch

L’image contient peut-être : texte qui dit ’Medford FISH LAKE CAMPGROUND TwinFalls Twin Redding Reno NEVADA Sacramento SanFrancisco San Jose Fresno CALIFORNIA Șt. George Death Valley National Park Las Vegas Bakersfield Los Angeles 0 oAnaheim Long Beach’Cet enregistrement a été obtenu par Robert Collier en juillet 2011 sur Dry Lake Road près du terrain de camping Fish Lake, comté de Del Norte, Californie. (en utilisant des écouteurs vous obtiendrez un meilleur son) :

https://t.co/Qga87PYHu1?amp=1

C’est l’occasion de vous rappeler notre prochain Sasquatch Safari :
https://www.cryptozoologia.eu/SasquatchSafari2021

 

Ce contenu a été publié dans Brèves, Brèves 2021, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.